Le cabinet d’audit Elyôn a procédé, vendredi 27 juillet dernier à Cotonou, au lancement du logiciel « Beca Suite ». Fruit de la collaboration entre le cabinet d’audit Elyôn et Cti Canada, c’est une innovation pour des solutions adaptées aux besoins des entreprises en matière de gestion.

Une solution facile et efficace s’offre aux entreprises quant à leurs besoins en gestion. Un progiciel multifonction est à leur disposition pour leur permettre de faire face aux problèmes relevant des autres secteurs de la vie des entreprises, outre la gestion comptable et financière. Il s’agit de « Beca Suite » mis au point par le cabinet d’audit Elyôn et Cti Canada.

Présentant le progiciel « Beca Suite », Mohamet Koumakpaï, responsable technique au cabinet Elyôn, fait savoir qu’il est un outil moderne de gestion intégrée de l’entreprise conçu par des experts comptables et des ingénieurs informaticiens. Il est composé de cinq modules que sont la comptabilité, la paie et les ressources humaines, la fiscalité, le commercial et la gestion des projets et programmes financés par les Ptf. La vocation de « Beca Suite » est de traiter les différents pôles d’une entreprise. « C’est une solution logicielle visant à unifier le système d’information d’une entreprise en intégrant les différentes composantes fonctionnelles autour notamment d’une base de données unique», explique le responsable technique. Il fonctionne dans un environnement multiposte avec la possibilité de travailler simultanément sur plusieurs exercices ou années.
Pour le directeur général du cabinet Elyôn, Eustache Gustave Gbèhinto, la mise en œuvre de la réforme du Syscohada révisé nécessite non seulement la disponibilité des ouvrages mais aussi des logiciels. C’est pour répondre à cet impératif, laisse-t-il entendre, que sa structure a adopté une démarche d’anticipation en concevant le progiciel «Beca Suite ». Le cabinet Elyôn, précise-t-il, n’a pas fait cavalier seul sur ce projet. « Beca Suite est né de la collaboration entre le cabinet Elyôn et Cti Canada », révèle-t-il, précisant que le projet a démarré depuis 2014. Quant au nom Beca, il fait savoir qu’il est l’association des premières syllabes du Bénin et du Canada pour signifier que le progiciel est une œuvre commune de deux structures provenant de ces deux pays.
Cosme Goundété, président de l’Ordre des experts comptables et comptables agréés du Bénin, et maître de stage du directeur général du cabinet Elyôn, se réjouit de l’avènement de cet outil. Cela tient au fait que le Syscohada révisé n’est pas simple mais très compliqué. A l’en croire, cette difficulté n’en est plus une avec l’avènement de « Beca Suite » qui facilite la vie des entreprises. Dès lors, il le recommande aux 160 experts comptables du Bénin et à toutes les entreprises.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2137 fois