Les travaux de correction de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) 2018 initialement prévus du 19 au 22 juillet, démarrent le lundi 23 juillet prochain. C’est ce qu’a fait savoir le directeur des Examens et Concours, Roger Koudoadinou, à travers une note de service en date du 17 juillet 2018.

A partir du lundi prochain, tous les acteurs impliqués dans les travaux de correction de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session 2018 se mettront à l’œuvre. Les travaux de correction qui devraient se tenir du jeudi 19 au dimanche 22 juillet, ont été reportés pour débuter dès le lundi 23 juillet prochain, conformément à la note de service 350/ DEC/MESTFPTEC/SD en date du 17 juillet prise par le directeur des Examens et Concours, Roger Koudoadinou. La tenue de la phase de correction répond aux instructions du gouvernement dont le souhait est de procéder à la proclamation des résultats du Bepc dans les délais les plus courts. Pour ce faire, les correcteurs avaient été retenus et les listes affichées. Mais ces listes ont fait l’objet de contestations ici et là.

Au regard des anomalies signalées sur les listes de correcteurs, le directeur des Examens et Concours a invité tous les directeurs départementaux des Enseignements secondaire, technique, et de la Formation professionnelle à tenir compte des principes cardinaux auxquels doivent satisfaire les correcteurs. Dans la correspondance qu’il leur a adressée, il préconise : « Les membres de l’administration scolaire qui n’ont pas gardé de classe 3e au cours de cette année scolaire doivent être retirés des listes au profit des enseignants ayant effectivement tenu les classes de 3e… Les animateurs d’établissement gardant la classe de 3e et qui ont été omis, doivent être prioritaires et réintégrés si rien ne leur est reproché en termes de manquement quelconque à l’administration de leur collège ».
Cette correspondance a apaisé les contestations soulevées, en l’occurrence dans le département du Littoral. En effet, dans une correspondance adressée, mercredi 11 juillet dernier, au directeur départemental de l’Enseignement secondaire, technique et de la Formation professionnelle, le collectif des secrétaires généraux départementaux du Littoral avait présenté une motion de contestation de la liste des correcteurs retenus. Ils avaient signalé la substitution de plusieurs noms qui se trouvaient sur les listes préalablement validées par la commission départementale ainsi que la mise à l’écart de certains animateurs d’établissement. C’est donc pour corriger ces imperfections que les travaux de correction ont été repoussés.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 4605 fois