Le gouvernement a renouvelé au Centre international de développement et de recherche (Cidr) son accord de siège au Bénin. La signature du protocole y afférent a eu lieu, ce mardi 15 mai à Cotonou, entre le directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre du Cidr, Eric Levoy, et le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, l’ambassadeur Hervé D. Djokpé.

Installé au Bénin depuis 50 ans, le Centre international pour le développement et de recherche (Cidr) vient de renouveler encore son accord de siège. L’acte consacrant ce renouvellement a été posé hier par le directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Eric Levoy, et le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, l’ambassadeur Hervé D. Djokpé à travers la signature du protocole. 

Le directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre en signant cet accord de renouvellement de siège, a rappelé que le premier projet mis en œuvre par le Cidr au Bénin a permis de créer la Compagnie dahoméenne de matériel agricole (Codamag) qui évolue maintenant sous le nom de Compagnie béninoise de matériel agricole (Cobemag). Au Bénin, indique-t-il, le Cidr a travaillé activement sur les filières agricoles en développant les Entreprises de services organisation de producteurs (Esop) en partenariat avec l’Organisation non gouvernementale bénino-togolaise Entreprises territoires et développement (Etd). Il a travaillé également, ajoute-t-il, sur l’économie de la santé en promouvant les mutuelles de santé dans les départements du Borgou et des Collines. Eric Levoy n’a pas oublié aussi la gouvernance des territoires avec les deux partenaires historiques du centre que sont le Groupement intercommunal des Collines (Gic) et l’Association pour la promotion de l’intercommunalité dans le département de l’Alibori (Apida).
Pour le directeur régional, le Cidr a développé de Lalo à Tchetti, de Savalou à Karimama, des approches méthodologiques, pour promouvoir un développement solidaire, durable et efficace au niveau familial villageois et régional. Des actions qui, selon lui, ont permis un essaimage dans la sous-région et plus précisément au Togo, en Côte d’Ivoire, au Mali ou au Burkina Faso, portant donc haut les couleurs du Bénin.
Grâce au renouvellement de l’accord de siège, Eric Levoy promet que le Cidr s’efforcera d’apporter des approches de développement innovantes, toujours en partenariat avec les acteurs béninois. Le Bénin, souligne-t-il, constitue pour le centre un des pays de concentration de ses projets et interventions.

Perpétuer le partenariat

Le renouvellement de cet accord de siège traduit également la reconnaissance du travail du Cidr au Bénin. Et le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, l’ambassadeur Hervé D. Djokpé, s’en réjouit. Pour lui, la signature du renouvellement de l’accord de siège constitue une étape importante dans les relations entre le Cidr et l’Etat béninois. Elle traduit aussi le témoignage de la volonté commune des deux parties de perpétuer leur partenariat pour le développement et d’ouvrir de nouvelles perspectives d’actions dans les domaines de l’agriculture, de la santé, de la gestion des territoires et de la lutte contre la pauvreté.
L’ambassadeur Hervé D. Djokpé estime que cet accomplissement exprime la reconnaissance de la satisfaction des populations bénéficiaires des nombreuses actions du Cidr. Au regard des interventions sur le terrain, des interventions qui sont en parfaite adéquation avec le Programme d’action du gouvernement (Pag), le secrétaire général affirme qu’en décidant de renouveler l’accord de siège, le gouvernement a la ferme volonté d’ouvrir une nouvelle page de ses relations avec le Cidr. Des relations qui, dit-il, étaient déjà fructueuses dans plusieurs domaines. Il cite, entre autres, la valorisation des produits locaux, la mise en place de l’Association pour le développement de l’intercommunalité dans le département de l’Alibori, la création du Groupement intercommunal dans le département des Collines, la création d’un Fonds pour le développement des territoires.
Le Cidr intervient aussi dans l’appui technique et méthodologique dans la conception des outils, la promotion des foires intercommunautaires dans les communes de Dassa-Zoumè, Savè, Glazoué, Savalou, Bantè, Ouèssè ; puis la formation des élus locaux et communaux. L’ambassadeur Hervé D. Djokpé a rassuré le directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, de la sollicitude du gouvernement à toujours accompagner les actions du Cidr au Bénin.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1476 fois