Six groupements de femmes vivant avec le Vih/Sida et des centres de santé pilotes pour la prise en charge de celles-ci, dans le Mono et le Couffo, ont reçu, ce jeudi 26 avril à Aplahoué, chef-lieu du Couffo, d’importants lots d’équipements de travail. La remise de ce matériel offert par le Pam et l’Onusida, deux agences du Système des Nations Unies, a fait l’objet d’une cérémonie présidée conjointement par le préfet du Couffo, Christophe Mègbédji, la directrice pays Onusida, Marie-Margarète Molnar, et le représentant du représentant résident du Pam, Francis Alain Béré.

D’un coût global d’environ 8 millions francs Cfa, conjointement financé par le Pam et l’Onusida au Bénin, le don effectué hier au Centre de promotion sociale d’Aplahoué constitue un soulagement pour les bénéficiaires. Aux groupements de femmes séropositives stigmatisées et limitées dans leurs activités économiques faute de moyens, il a été offert des intrants, des outils agricoles et des machines de transformation des produits tels que le manioc et le soja. Des centres de santé dédiés à leur prise en charge ont été également dôtés de matériel anthropométrique (toise, pèse-personne, etc.) et d’ustensiles de cuisine devant améliorer leurs prestations de suivi.
Cette action, soutient Francis Alain Béré, représentant résident du Programme alimentaire mondial (Pam), s’inscrit dans une démarche globale de prise en charge des personnes infectées. Une prise en charge qui, à l’en croire, ne saurait se résumer à des soins médicaux mais doit comporter, en complément, des mesures d’accompagnement visant à développer et à maintenir l’autonomie des personnes à l’égard de l’infection à Vih/Sida. Lesquelles mesures d’accompagnement, poursuit-il, comprennent, entre autres, le suivi de l’état nutritionnel et l’éducation nutritionnelle, activités auxquelles sont destinés, selon lui, le matériel anthropométrique et le kit de cuisine.
A son tour, la directrice pays Onusida, Marie-Margarète Molnar, fait savoir que « Les personnes vivant avec le Vih/Sida ont besoin non seulement d’une alimentation saine, nutritive et régulière mais surtout d’être autonomisées financièrement ». Concernant l’autonomie financière, la directrice pays Onusida salue le don de matériel de travail fait aux groupements, et relève qu’au plan général, le Bénin s’est engagé avec l’appui de ses partenaires à améliorer les éléments du bien-être chez ses citoyens infectés.
Pour elle, le présent don est à inscrire au titre des actions concrètes contributives à l’atteinte des objectifs du Plan de rattrapage et du programme conjoint des Natons Unies au Bénin sur le Vih. « Une fois autonomes, les femmes bénéficiaires des appuis pourront avoir accès plus aisément aux soins, améliorer leur état nutritionnel ainsi que celui des membres de leur ménage et par extension avoir une meilleure adhérence au traitement », a soutenu Marie-Margarète Molnar.
Et pour que ces objectifs et les équipements offerts ne soient dévoyés, le préfet du Couffo et le secrétaire général de la préfecture du Mono ont exhorté les bénéficiaires à le consacrer à l’usage indiqué.
Au nom de ses pairs à l’honneur, Jeannette Bossou a pris l’engagement que le pari d’un bon usage sera tenu afin que les institutions partenaires les aident davantage à sortir de la précarité. Jeannette Bossou et les autres membres des groupements bénéficiaires des dons se sont vus également délivrer leur attestation de « formation sur le développement personnel, les compétences de la vie et l’éducation financière ». Financée par les fonds du Luxembourg, la formation s’est déroulée du 10 au 11 avril dernier. A la suite de la remise des attestations, les officiels ont effectué une visite guidée de quelques produits exposés sur les lieux, témoignant des activités économiques menées par les groupements féminins.

Les équipements offerts

1-Composition d’un kit par centre de santé

-Une toise pour adulte
-Une pèse personne de marque Secca
-Une série de trois casseroles en aluminium
-Deux bassines en aluminium de marque Lion
-Un tonnelet e plastique de contenance 100 litres
-Une gazinière de marque Oryx
-Une passoire de grand diamètre
-Un lot de cuillère, écumoire, louche et couteau (en matériel inoxydable)

2-Composition d’un kit par groupement de transformation de manioc en gari

-Une presse manioc à double vis
-Une râpeuse de manioc
-Réalisation de deux binômes de foyer amélioré
-Trois marmites creuses à grand diamètre de fabrication locale
-Trois grandes bassines en aluminium de marque Lion
-Trois grandes marmites de trente kg de fabrication locale
3-Composition d’un kit par groupement de transformation de soja

-Une presse soja
-Un moulin pour le soja
-Trois marmites creuses à grand diamètre de fabrication locale
-Trois grandes bassines en aluminium de marque Lion

4-Composition d’un kit par groupement de maraichage

-Une motopompe à essence pour arrosage
-Huit sacs d’urée
-Huit sacs d’engrais Npk
-Deux pulvérisateurs
-Deux brouettes
-Quatre arrosoirs
-Quatre râteaux
-Vingt tuyaux PVC de 75
-Dix mètres de raccord de pompage d’eau de diamètre 90 mm
-Cinquante mètres de tuyau de drainage de 63 mm de diamètre
-Dix paquets de produit idéfix
-Dix boîtes de produits pacha en poudre
-Cinquante mètres de raccord d’arrosage de diamètre 32 mm

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2661 fois