Le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, a reçu en audience à son cabinet, ce mercredi 18 avril, une délégation de la Coalition des défenseurs des droits humains du Bénin (Cddh Bénin) conduite par Serge Prince Agbodjan, président de cette organisation de la société civile.

La situation de protection de ceux qui défendent les droits de la personne humaine au Bénin était au cœur de l’audience que le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, a accordée, ce mercredi 18 avril, à une délégation de la Coalition des défenseurs des droits humains du Bénin (Cddh Bénin), à la demande de cette dernière. Cette organisation de la société civile portée sur les fonts baptismaux le 20 décembre 2017 à Cotonou, a jugé utile d’aller rendre une visite de courtoisie au médiateur de la République pour lui présenter les objectifs de l’association et en même temps prendre ses conseils avisés pour l’atteinte de ses objectifs.
Pour le président de cette coalition, Serge Prince Agbodjan qui a conduit la délégation hier, les défenseurs des droits humains, sont confrontés à toutes sortes de difficultés que vivent également leurs pairs des autres pays du monde. Ils seraient persécutés, ciblés et traités d’opposants de par leur position ou leurs interventions sur le terrain. Mais ceux-ci, souligne le président de la Cddh Bénin, n’ont personne pour les défendre, les soutenir, les encourager et leur remonter le moral. La coalition a donc été créée à cet effet pour combler ce vide, précise Serge Prince Agbodjan. Il s’agira pour l’association, dans le cadre de sa mission, de travailler à la mise en place d’un cadre juridique devant permettre d’aider et de former ces citoyens qui défendent les droits humains afin qu’ils travaillent en toute sérénité sur le terrain et contribuent au développement du Bénin.
Serge Prince Agbodjan se réjouit des échanges de sa délégation avec le médiateur de la République qui s’est fait entourer de certains de ces collaborateurs. La délégation s’est abreuvée des expériences et conseils avisés du médiateur de la République. Lesquels sont puisés du riche parcours de Joseph Gnonlonfoun, qui a été notamment magistrat de profession, ancien ministre de la Justice et chargé des Droits de l’Homme, ancien député à l’Assemblée nationale, ancien membre de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), ancien président de la Commission électorale nationale autonome (Céna), requérant à la Cour constitutionnelle et aujourd’hui médiateur de la République qui s’occupe aussi des questions de droits de l’Homme?

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 1350 fois