La présidente de la Dynamique du Changement pour un Bénin débout, Célestine Zanou, reçoit samedi 10 mars prochain à Parakou, le trophée Cléopâtre. C’est un choix de la députée Rosine Soglo qui a jeté son dévolu sur elle pour recevoir le trophée en ses lieu et place.

Le Bénin décroche cette année le trophée Cléopâtre à travers la personne de Célestine Zanou, présidente de la Dynamique du changement pour un Bénin debout. Elle est reconnue par la députée Rosine Soglo pour son talent de femme leader et à qui la distinction devrait logiquement être décernée.
En lieu et place donc de Rosine Soglo, c’est Célestine Zanou qui sera sous les feux de la rampe samedi 10 mars à travers le prestigieux trophée Cléopâtre. Elle est la seule femme leader digne, selon la doyenne des députés, à recevoir ce trophée en ses lieu et place. Sans doute au regard de son parcours et de son engagement politique.
Le trophée Cléopâtre est une distinction qui suscite la convoitise des femmes leaders africaines. C’est une initiative de l’Apfm-Africa, une organisation qui s’occupe de la promotion des droits des femmes et des mineurs en Afrique. Il est décerné aux femmes leaders d’Afrique tous les cinq ans.
Compte tenu des critères de sélection, Rosine Soglo serait le profil initialement retenu pour le recevoir. Mais elle a porté son choix sur Célestine Zanou estimant qu’elle est déjà trop âgée pour un tel privilège.
Un honneur pour la bénéficiaire, mais aussi une lourde responsabilité à poursuivre le combat en faveur du leadership et de l’engagement politique au-delà des frontières béninoises.

Parcours atypique

Célestine Zanou est une femme politique béninoise exceptionnelle. Avec son parcours, elle s’est bâtie une renommée qui tranche avec le commun.
Née en 1960, elle s’est révélée en 2006 aux Béninois comme une femme politiquement engagée.
En avril 1996, celle qui fut notamment professeure certifiée de géographie, a été nommée directrice de cabinet du ministre du Plan, de la Restructuration économique et de la Promotion de l’emploi à 36 ans. Elle doit sa promotion à sa rigueur personnelle au travail qui lui vaudra la réputation de ‘’dame de fer’’. Au sein de l’opinion, elle laisse l’image d’une femme au caractère fort et de conviction soucieux du développement de son pays.
« C'est une femme extrêmement intelligente, qui a une vision vaste et haute de son pays, des enjeux de la sous-région…Et une énergie remarquable, un sens du dévouement au service du bien commun, au sens noble et politique du terme », apprécie Jérôme Champetier, ancien consultant de la Banque mondiale.
C’est donc à juste titre que l’ancienne présidente du parti ‘’la Renaissance du Bénin’’, Rosine Soglo, lui a dédié le trophée Cléopâtre en ses lieu et place.
Selon la récipiendaire, « La femme est différente de l’homme mais pas inférieure à lui ». Célestine Zanou ne cesse d’en donner la preuve, à travers son parcours, de femme remarquable?

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 1751 fois