Le ministre des Infrastructures et des Transports, Cyr Koty, a procédé, ce lundi 19 février à l’hôtel de ville d’Abomey-Calavi, à la remise symbolique de chèques aux expropriés du site de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé. C’était en présence du chargé de mission du chef de l’Etat, Laurent Gangbes, des têtes couronnées et des autorités politico-administratives.

Des chèques remis symboliquement aux personnes affectées par le projet de construction du nouvel aéroport qui sera érigé à Glo-Djigbé dans la commune d’Abomey-Calavi. La cérémonie a eu lieu dans l'après-midi de ce lundi 19 février à Abomey-Calavi. Le gouvernement entend ainsi passer à la vitesse supérieure dans la réalisation de ce projet inscrit dans le programme d’action du gouvernement.
Pour Victor Adimi, le premier adjoint représentant le maire d’Abomey-Calavi, le projet dont les sinistrés reçoivent les chèques en signe du dédommagement auquel ils ont droit, représente un grand enjeu. Il va procurer, estime-t-il, de l’oxygène aussi bien à l’économie locale qu’à celle nationale. Chacun, déclare-t-il, doit se convaincre de cette réalité qui prend corps après plus de quarante ans. Le joyau va illuminer la commune, pressent-il, dans la mesure où il va attirer beaucoup d’investisseurs grâce aux activités connexes qu’il va induire.
Pour Victorien D. Kougblénou, président de la commission interministérielle en charge du processus de dédommagement, la cérémonie qui consacre la remise de chèques constitue une étape décisive dans le processus. Il va parachever la première phase du dédommagement des sinistrés. Cela permet de s’assurer que les dispositions légales et réglementaires en vigueur en la matière sont respectées pour enclencher la deuxième phase qui est la phase judiciaire. Celle-là qui devra déboucher sur la transmission des procès-verbaux de négociation et d’entente au président du tribunal en vue de prendre l’ordonnance qui consacre l’expropriation des occupants du site pour le démarrage des travaux.
Victorien D. Kougblénou n’a pas occulté les instructions du gouvernement visant à assurer le relogement des noyaux villageois et de l’équilibre social.
Quant au chargé de mission du président de la République, Laurent Gangbes, il a réaffirmé la détermination sans faille du président de la République à se battre pour réaliser ce projet dans les délais prescrits. Il a demandé aux populations de faire confiance au gouvernement pour le dédommagement qui sera conduit selon les textes. « Il faut comprendre que c’est un processus irréversible qui vise à mettre en place un aéroport moderne, pierre angulaire du développement du pays », assure-t-il. Car le gouvernement a un plan qui se déroule malgré les difficultés aplanies au fur et à mesure grâce à la détermination du chef de l’Etat, ajoute-t-il.
Une détermination et un engagement personnel du président Patrice Talon que salue le ministre Cyr Koty. « Qui l’eût cru ? C’est un événement inédit que nos enfants et petits-enfants retiendront. C’est un projet national à connotation internationale », relève le ministre des Infrastructures et des Transports.
« Ce projet est désormais une réalité qui se concrétise chaque jour avec un symbole fort à travers un projet structurant à fort impact socio-économique », souligne Cyr Koty. Il a salué les récipiendaires pour leur détermination et les a appelés à ne pas laisser l’engouement s’éteindre afin que, dans les prochains mois, le pays célèbre le lancement des travaux en vue du rayonnement certain du Bénin?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1790 fois