Evalué à 20 000 francs Cfa, le paiement des frais dits d’accessoires, d’assurance et de wifi font polémiques à l’Ecole normale supérieure de l’enseignement technique (Enset) de Lokossa. Des étudiants boudent l’administration, malgré ses relances pour récupérer les frais auprès des retardaires.

La fronde portée notamment par des étudiants de la deuxième année, ne manque pas d’adhérents au niveau de leurs condisciples de la première année qui sont plus d’une centaine, toutes filières confondues. Au sein du groupe pédagogique Economie-gestion par exemple, cinq étudiants seulement sur 28 se sont acquittés desdits frais, depuis novembre 2017, date de leur rentrée académique.
Pour mettre la pression, les débiteurs n’ont été admis, ce lundi 19 février, en salle. Après quelques instants de flottement, le groupe réduit à cinq a pu suivre le cours de Comptabilité nationale. Mais ce fut dans la soirée.
Si les frondeurs ne rejettent pas en bloc le principe du paiement, ils en appellent cependant à la réduction du montant en l’arrimant au taux de 12 000 francs Cfa qui, dit-on, est payé par leurs camarades de l’Institut universitaire des technologies (Iut), la seconde entité universitaire du campus. L’administration, quant à elle, semble ne pas gober cette attitude et menace de traduire les meneurs de la fronde en conseil de discipline. Pour le moment, l’issue de cette situation est encore incertaine. Affaire à suivre donc !?

Désiré C. VIGAN A/R Mono-Couffo

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1612 fois