Dans le cadre de la célébration de son trente-cinquième anniversaire, le Groupement d’achat des pharmaciens d’officine du Bénin (Gapob), a procédé, les jeudi 25 et vendredi 26 janvier derniers, à l’inauguration de plusieurs infrastructures réalisées dans des écoles des communes de Sèmè-Podji, de Cotonou, de Porto-Novo et de Sissèkpa dans la commune d’Adjohoun. La délégation conduite par la présidente du conseil d’administration du Gapob, Joséphine Aballo, a reçu un accueil chaleureux des différents bénéficiaires.

Le Groupement des pharmaciens d’officine du Bénin, créé depuis 1982, spécialisé dans la vente des médicaments, est constitué de pharmaciens tous Béninois. En plus de son activité qui a un impact sur le bien-être des populations, elle fait également du social en réalisant des infrastructures sociocommunautaires, pour contribuer au bien-être et au développement des populations, notamment des écoliers.
Pour cette année, ce sont les enfants des écoles maternelles de Djeffa, d’Agblangandan et des apprenants des écoles primaires publiques de Fifatin dans la circonscription scolaire de Cotonou-Akpakpa, d’Oganla, dans la commune de Porto-Novo qui ont bénéficié, de modules de latrines, d’infrastructures dont rêvent plusieurs établissements scolaires.
Le projet de construction des latrines dans plusieurs écoles maternelles et primaires publiques de notre pays a germé dans le mois de novembre 2017, et les différentes écoles bénéficiaires ont été identifiées, puis les responsables contactés. Les travaux démarrés ont pris fin dans les délais. Pour le cas de l’école maternelle de Djeffa créée en 1980, le directeur, Bernard Témintondé renseigne qu’il a fallu mener des démarches, car le lotissement en cours dans le quartier n’est pas encore terminé, donc il est question de choisir un emplacement sûr dans l’école pour éviter que l’infrastructure soit détruit après les travaux.
Pour les directeurs des différentes écoles où ont été réalisées ces infrastructures, cette action sociale du Groupement des pharmaciens d’officines du Bénin vient à point nommé, car la construction de latrines était un besoin que les nombreuses démarches menées auprès des autorités départementales n’ont pu permettre de satisfaire. C’était presque dans le désespoir qu’ils ont appris que le groupement cherchait des écoles pour y construire des latrines.
Gisèle Noutchogbé, directrice de l’école primaire publique de Fifatin à Akpakpa - Sacré-Cœur, n’a pu cacher sa joie. Elle affirme que la réalisation et l’inauguration des latrines dans son école mettent fin aux tracasseries des apprenants et des enseignants qui doivent courir pour aller payer les frais de toilettes publiques avant de satisfaire leur besoin.

Gratitude

Très reconnaissants, les directeurs de ces écoles ont saisi l’occasion pour présenter de nouvelles doléances au donateur, plaidant essentiellement pour une dotation en mobiliers, la construction de modules de classe.
Le conseiller pédagogique de la circonscription scolaire de Sèmè-Podji, Moïse Ahouangbato, a, au nom du chef circonscription scolaire, remercié les membres du Groupement des pharmaciens d’officine du Bénin d'avoir choisi de donner une partie de leurs biens en faisant parler leurs cœurs, pour le bien-être des apprenants et de leurs enseignants. Selon lui, leur geste s'assimile à une invite aux autorités pour que les problèmes de l’école soient une priorité.
A Sissèkpa, dans la commune d’Adjohoun, l’école primaire publique a bénéficié d’un bâtiment flambant neuf construit par le Gapob pour servir de cantine aux apprenants. Un geste qui a émerveillé les élèves qui, par la voix de leur porte-parole, Jeannette Djossinou, ont remercié les généreux donateurs.
Les membres du conseil d’administration du Gapob, avec à leur tête, la présidente Josephine Aballo, ont exprimé leur joie d’avoir réalisé ces ouvrages. Ils ont rappelé que le groupement créé depuis trente-cinq ans est une entreprise préoccupée par la santé des populations. Selon Josephine Aballo, l’action menée dans les différentes écoles entre dans le cadre des manifestations de la commémoration de l’anniversaire du Gapob commencées le 25 janvier dernier.
De par sa tradition, rappelle-t-elle, le groupement a toujours soutenu les centres sociaux, les écoles, les centres de détention, pour contribuer à l’amélioration du cadre d'apprentissage des enfants pour qu'ils puissent s’épanouir et acquérir le savoir dans de bonnes conditions, et pouvoir plus tard participer à la construction de notre pays.
Les membres du Gapob invitent les populations à n’acheter leurs produits pharmaceutiques qu’en pharmacie et à éviter de s’approvisionner dans l’informel?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2457 fois