Abomey dispose d’une nouvelle prison depuis quelques mois. L’ancienne tombée en ruine n’était plus digne d’une prison pour homme. Dans la nouvelle maison d’arrêt, même si les pensionnaires bénéficient d’un confort relatif, ils demeurent toujours confrontés au problème d’accès à l’eau qui constitue un casse-tête permanent.

A la nouvelle prison d’Abomey, c’est comme à l’ancienne, les bidons jaunes remplis d’eau sont si précieux. Ils circulent de main en main. Ces bidons jaunes d’eau ne traînent pas. Tout le monde en a besoin pour sa survie. Car l’eau manque cruellement ici. Un bidon jaune de 25 l d’eau provenant de l’extérieur coûte entre 75 et 100 F Cfa à la prison. Et, ce montant n’est pas à la portée de tous. Présents à tous les endroits stratégiques et pour les besoins des locataires, les bidons jaunes alimentent un petit commerce vital entre l’extérieur et l’enceinte de la maison d’arrêt.
Et pourtant, à l’ouverture de ce nouvel établissement pénitencier, nombreux étaient les pensionnaires de l’ancienne prison d’Abomey qui croyaient pouvoir définitivement conjuguer au passé le problème récurrent de manque d’eau qui était crucial sur l’ancien site comme d’ailleurs sur l’ensemble du plateau d’Abomey. Vaine espérance donc ! Car, très tôt, l’espoir s’est mué en désillusion. Cette nouvelle prison d’Abomey située sur la voie menant à Mougnon dans la commune de Djidja accueille les détenus depuis presque bientôt dix mois. Aussitôt, les difficultés des premiers jours sont résolues et les pensionnaires comme les responsables se rendent encore compte que celles liées à l’eau demeurent toujours intactes telle une plaie incurable. Pas encore d’eau même si un forage avec château d’eau s’élève au milieu de la cour de cet établissement comme pour indiquer le grand et premier besoin de ses locataires.
Les toilettes et les douches situées au fond de la cour ne pourront que souffrir de l’insalubrité du fait de la pénurie d’eau. Quand on manque d’eau pour sa propre survie, ce ne sont pas les toilettes qui seront priorisées dans un lieu carcéral comme celui-ci.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 1769 fois