L’administration du ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp) à Porto-Novo n’a pas du tout observé le mouvement de grève des centrales et confédérations syndicales. Elle a fonctionné normalement ce mardi. Tous les agents étaient au boulot en dehors de quelques agents permissionnaires ou en mission.

Selon Christophe Migan, administrateur de gestion des projets et secrétaire général adjoint du Syndicat des enseignants en poste sédentaire et agents administratifs, le personnel du ministère «n’est pas encore en grève». Il se mobilise pour les semaines à venir de concert avec la seconde organisation syndicale de la maison, en l’occurrence le Syndicat des travailleurs du secteur de l’éducation nationale. Les discussions se poursuivent actuellement avec l’ensemble des agents des directions et organismes sous tutelle du Memp, informe Christophe Migan. Une planification est faite pour recueillir l’avis des travailleurs à la base. Ce programme est en cours d’exécution. Les échanges vont aboutir à l’organisation d’une assemblée générale de tous les agents de l’administration du ministère qui décideront de la suite c’est-à-dire s’il faut organiser un sit-in ou aller en grève. A en croire le syndicaliste, le personnel administratif des trois ordres d’enseignement a trop de problèmes. Il cite, entre autres, le problème de statut particulier devant régir leur corps. « Nous sommes des marginalisés du secteur de l’enseignement. Nous ne bénéficions pas des mêmes avantages que les enseignants en dehors de quelques primes dérisoires que nous recevons ; alors que c’est nous qui traitons leurs actes », souligne-t-il. Ces travailleurs projettent de saisir le créneau de la grève en cours pour se faire entendre et réclamer l’élaboration et l’adoption de leur statut particulier. Ils réclament par ailleurs leur plan de formation et leur redéploiement pour leur permettre de changer de poste. Le secrétaire général adjoint du syndicat dit avoir saisi à plusieurs reprises et sans suite l’autorité ministérielle. Christophe Migan souhaite vivement que les syndicalistes du ministère soient associés à toutes les réformes en cours au niveau du Memp surtout celle concernant l’élaboration du plan de formation du personnel administratif du ministère.

Th. C. N.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 2366 fois