Le projet d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou fait partie intégrante du Programme d’action du gouvernement. Dans ce cadre, François Agomadjè, ingénieur génie civil chef projet infrastructures à l’Agence du cadre de vie pour le développement du territoire en explique les tenants et les aboutissants. A l’en croire, Cotonou ne devrait plus connaître d’inondation d’ici décembre 2020. 

La Nation : De quoi retourne le projet d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou?

François Agomadjè : C’est un projet phare. Phare par son importance et son impact sur le cadre de vie des populations de Cotonou et par son potentiel. Vous savez que chaque année, la ville de Cotonou est sujette à des inondations. Toutes les populations restent dans l’eau plusieurs mois de l’année. C’est ainsi que le projet d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou a été initié. C’est un projet qui tient beaucoup à cœur au président de la République qui l’a inscrit dans le Programme d’action de son gouvernement comme projet phare. A cet effet, il a été confié à l’Agence du cadre de vie pour le développement du territoire, de conduire ledit projet. Celui-ci est sur un chemin critique pour d’autres projets tels que le projet asphaltage que vous connaissez et le projet de gestion moderne des déchets dans la ville de Cotonou.
Le projet contribuera à faire de Cotonou une ville sans inondations, une ville propre et débarrassée de tous les déchets où il fait bon vivre et dont on éprouve du plaisir à arpenter les artères.

Quelles sont les caractéristiques techniques dudit projet ?

Il consiste à réaliser des collecteurs primaires, des caniveaux à ciel ouvert soit des caniveaux enterrés. Cela couvre 64 000 mètres linéaires pour drainer les eaux de Cotonou sur une surface de près de 50 km2 sur les 70 que compte Cotonou qui sera ainsi drainée. Cela va impacter le cadre de vie de près de 500 000 habitants de Cotonou. Nous venons de terminer l’avant-projet détaillé (Apd)

Quel est son coût ?

C’est un projet de 224 milliards de francs Cfa. Une partie de son financement sera assurée par le budget national. L’autre sera financée par les partenaires techniques et financiers. Actuellement, le gouvernement a mis en place un comité technique pour mobiliser les financements nécessaires à la réalisation de cet important projet pour le Bénin.

Quand est-ce que le projet démarre ?

Je vous ai dit tout à l’heure que nous venons d’en finir avec les formalités liées à l’Apd. Qui dit avant-projet détaillé sous-entend que nous sommes pratiquement à la fin des études. Après cette phase, nous allons lancer le dossier d’appel d’offre (Dao) pour recruter les entreprises pour réaliser les travaux annoncés. Il est prévu que le projet démarre au plus tard au deuxième trimestre 2018 ou fin premier trimestre 2018 (mars ou avril). De toutes façons, le projet d'assainissement pluvial de Cotonou est très important pour le projet asphaltage. On a besoin de le démarrer dans tous les cas aussi rapidement que possible si l'on tient au projet asphaltage et qu'on veut réaliser le projet de la modernisation des déchets dans la ville de Cotonou et dans le grand Nokoué.
La phase 1 concernant les collecteurs liés au projet asphaltage va d’avril 2018 à juin 2019. En ce qui concerne la phase 2 consacrée à la mise en place du reste des collecteurs, elle est prévue de juillet 2019 à décembre 2020?

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 2010 fois