L'Assemblée générale tenue par l’Union nationale des magistrats du Bénin (UNAMAB) ce jeudi 4 janvier vient de délibérer. Des mouvements de grève ont été retenus par l’organisation pour répondre au retrait du droit de grève par l’Assemblée nationale.  
« Pour riposter à l'affront fait du retrait du droit de grève aux magistrats, l'Assemblée générale de l'UNAMAB a décidé d'observer un mouvement de grève de 5 jours sur 5 jours à compter du lundi 08 janvier 2018, tacitement reconductible », indique Michel Adjaka, président de l’Union, sur sa page facebook.

Des heures chaudes en perspective pour les justiciables.

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 2521 fois