La Jama’at islamique Ahma-diyya du Bénin a procédé, ce jeudi 22 juin à Porto-Novo, Avrankou et Adjarra, à la distribution de vivres et de produits de première nécéssité aux prisonniers, aux malades et autres couches démunies. C’est la façon, comme depuis cinqante ans, pour cette communauté de partager avec les bénéficiaires la joie et la ferveur de la fête du Ramadan 2017.

Prison civile de Porto-Novo, centre hospitalier universitaire départemental de l’Ouémé-Plateau, centre de traitement des malades mentaux Saint-Camille Oasis d’amour d’Avrankou et l’orphelinat Notre-Dame de la miséricorde d’Adjarra. Ce sont les quatre centres qui ont reçu, ce jeudi 22 juin, la délégation de la Jama’at islamique Ahmadiyya du Bénin conduite par son président, Rana Farooq Ahmad. Cette communauté est allée partager par anticipation la joie du Ramadan encore appelée l’Aïd el-fitr avec ces couches sociales démunies. La délégation avait les bras chargés de sacs de riz, de cartons de pâtes alimentaires, de savons, de bidons d’huile d’arachide, de cartons de grandes boîtes de tomates, des cartons de sucre…Des dons de ces différents produits ont été faits à chacune des étapes du périple.
Pour le président Rana Farooq Ahmad, cette œuvre de charité s’insère dans le cadre de la vision de son association installée depuis 1967 au Bénin à savoir : partager l’amour de Dieu avec son prochain pour qu’il soit aussi en joie. Plus de 25 millions F Cfa ont été mobilisés cette année par l’association pour les vivres à distribuer aux populations les plus démunies, a confié Rana Farooq Ahmad. Selon lui, l’opération de distribution de don de son association se déroule sur toute l’année et sur toute l’étendue du territoire national. Mais elle est seulement plus intensifiée à la veille des fêtes muslmanes, en l’occurence le Ramadan et la Tabaski au profit des couches vulnérables des quatre coins du Bénin. Les sites visités, ce jeudi 22 juin, ont été juste retenus pour la remise symbolique au plan national, précise le président de la Jama’at islamique Ahmadyya du Bénin.
A la prison civile de Porto-Novo, Rana Farooq Ahmad a invité les prisonniers à changer de comportement et à être de bons citoyens dès qu’ils vont recrouvrer leur liberté. Le régisseur de la maison d’arrêt, le lieutenant Jean-Eudes Etchiha, a remercié les membres de la communauté Ahmadiyya pour ce geste humanitaire chaque année. Il a prié Dieu de le leur rendre au centuple.
Au Centre hospitalier universi-taire départemental de l’Ouémé-Plateau, au nom des patients qui ont été gratifiés de vivres et autres, Hermionne Houessou, a dit la gratitude de l’hôpital à la délégation de Rana Farooq Ahmad.
Il en est de même avec Brigitte Assaba du centre Saint-Camille d’Avrankou. Elle a prié Dieu de veiller sur les membres de la communauté Ahmadiyya Bénin et de les assister dans leurs activités.
Mais avant sa descente sur le terrain, la délégation est allée faire ses civilités au préfet de l’Ouémé qui a receptionné symboliquement l’ensemble des vivres destinés au départements. Joachim Apithy a félicité l’association pour son sens de partage et de solidarité envers les plus pauvres. Le préfet a saisi l’occasion pour proposer à cette communauté d’étendre ses actions humanitaires à d’autres communes de son département.

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 1387 fois
Tags: