×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 501

L’Alliance pour une Nouvelle gouvernance (ANG) a procédé vendredi dernier au lancement officiel de sa campagne pour l’élection législative du 26 avril prochain. A l’occasion, les candidats en lice ont été présentés aux militants.

Les partis membres de l’Alliance pour une Nouvelle gouvernance (ANG), à savoir le Parti communiste du Bénin, le Parti social démocrate Le Bélier et le Creuset pour le Développement et le Progrès n’ont pas voulu perdre une seule minute après le lancement de la campagne pour l’élection législative prochaine. C’est pourquoi au Centre de promotion et de l’artisanat, vendredi dernier, tous ses ténors étaient présents. Thérese Waounwa, Jean Kocou Zounon, Philippe Noudjènoumè, Laurent Mètongnon, Aboubacar Baparapé entre autres candidats en lice, ont défilé au podium. Pour Laurent Mètongnon qui a pris la parole en premier, l’ANG va à l’Assemblée nationale pour défendre les intérêts des populations notamment des artisans, des étudiants, des diplômés sans emploi. A sa suite, Aboubacar Baparapé a laissé entendre que partout où il passe, les gens sont contents parce l’ANG a placé des candidats de taille pour remplacer ceux qui sont aujourd’hui à l’Assemblée nationale. «Nous avons été positionnés pour relayer la lutte que nous menons depuis quarante ans. Ceux qui sont là-bas aujourd’hui y sont allés chercher des passeports diplomatiques», à des fins inavouables, a indiqué Aboubacar Baparapé. Rodolphe Senyaka a indiqué que l’ANG souhaite faire une révolution en allant à ces élections. Thérèse Waoun-wa réputée pour être la dame de fer de l’ANG, met en garde contre tous ceux qui prendraient le pouvoir si l’ANG n’est pas voté massivement. Jean Kocou Zounon a rappelé pour sa part que les générations de communistes des années de l’indépendance ont lutté pour que les colons quittent le Bénin. Celle à laquelle il appartient, a lutté pour la liberté d’opinion et celle d’aujourd’hui doit lutter pour que la corruption prenne fin. Pour clôturer le ballet des déclarations, Philippe Nou-djènoumè, premier secrétaire de l’Alliance pour une Nouvelle gouvernance (ANG), a, sous les ovations du public, lancé: «Nous luttons pour la fin d’un système. Votez l’avenir! Votez l’ANG. Fâchez-vous ! Levez-vous et donnez vous les moyens de vous libérer !»

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1066 fois
Tags:
  • ,