Le ministre du Travail, de la Fonction publique et de la Réforme administrative et institutionnelle (MTFPRAI), Aboubakar Yaya, a organisé, mardi 16 décembre dernier à Cotonou, un dîner de presse dans le cadre de ses 100 premiers jours à la tête de ce département. Au cours de cette rencontre, il a fait le point des réalisations et des perspectives.

Ayant pris fonction le 22 août dernier, Aboubakar Yaya, ministre du Travail, de la Fonction publique et de la Réforme administrative et institutionnelle (MTFPRAI), vient de boucler ses 100 premiers jours. Pour marquer l’événement, il était avec les professionnels des médias. Il a saisi l’occasion pour leur faire connaître ses actions. Dans son mot de bienvenue, Adamou Amidou, son directeur de cabinet a indiqué que cet exercice lui permet de se conformer à l’obligation de compte rendu. De même, il a estimé que sans la presse, il n’y aura pas de visibilité pour les actions réalisées par le ministre. Pour permettre aux hommes et femmes des médias d’avoir une idée des actions engagées, un exposé a été présenté par le directeur adjoint de la Programmation et de la Prospective, Armand Fortuné Agbo. Dans sa communication sur la «Stratégie globale des réformes de la Fonction publique», il a fait savoir qu’elle est élaborée à partir de trois études sur les constats effectués dans le secteur. La vision est de faire de la Fonction publique béninoise, une Fonction publique de développement à l’horizon 2016. Cette vision est déclinée en un objectif global qui consiste à accélérer la mise en œuvre des réformes de la Fonction publique. Avec l’équipe de pilotage, certaines réalisations ont été faites. Ainsi, des actions ont été engagées au niveau de 16 composantes en 2014 sur les 24 retenues. Entre autres, Armand Fortuné Agbo a mentionné le renforcement de la technocratisation de l’administration publique, la simplification des processus de gestion des actes, la lutte contre les pratiques prédatrices, la gestion prévisionnelle des ressources humaines, la mise en place d’un système intégré de gestion des ressources humaines et du système de gestion électronique des dossiers.Après avoir rappelé les missions et attributions de son ministère, Aboubakar Yaya a ajouté d’autres actions réalisées depuis son accession à ce poste. Au niveau du recrutement et de la gestion des carrières, 5324 agents contractuels de l’Etat ont été recrutés pour le compte de divers secteurs. Quant aux retraités, le ministre a dit que le dispositif mis en place a permis de traiter de façon accélérée le dossier de 821 agents permanents de l’Etat admis à faire valoir leur droit à une pension de retraite sur 1500 au titre du second semestre. Il a rassuré que des dispositions sont en cours pour réduire davantage le délai de traitement des dossiers au niveau du ministère. Dans le domaine de la formation continue, 12 plans de formation ont été validés et des agents de l’Etat ont bénéficié de la formation qualifiante. Il a aussi été procédé à l’identification des besoins de formation. Malgré ces réalisations, il a reconnu qu’il y a encore des défis à relever. Ils ont, entre autres, pour noms l’amélioration des carrières, du recrutement et des services aux citoyens. En termes de perspectives, il est prévu pour le premier trimestre 2015, l’organisation d’un débat national sur la fonction publique.A l’occasion, le président de l’Observatoire pour la Déontologie et l’Ethique dans les Médias, Guy Constant Ehoumi, a salué la démarche du ministre. Il l’invitera à ouvrir les portes de son ministère aux journalistes qui, selon lui, doivent sur la base des informations reçues au cours de la soirée, investiguer.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1566 fois
Tags:
  • ,