Des retrouvailles enrichissantes pour les opérateurs postaux désignés d’Afrique francophone à Cotonou. Un atelier international de renforcement de capacités regroupe une vingtaine de pays à Cotonou du 15 au 17 décembre 2014 autour du thème : Les grands comptes. A terme, cette formation vise à rendre la poste plus réactive, plus numérique et plus personnalisée.

Comment acquérir de bonnes pratiques commerciales pour la conquête, l’entretien et le maintien des gros clients dans le giron de la poste ? C’est à cette interrogation que répondent les participants à l’atelier international sur la gestion des grands comptes depuis ce lundi 15 décembre 2014 à l’hôtel Azalai de Cotonou. Venus du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, du Cap Vert, de la Centrafrique, des Comores, de Congo Brazzaville, du Congo Démocratique, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la Guinée Conakry, de la Guinée Equatorial, de la Guinée Bissau, de Madagascar, du Mali, du Niger, de Sao Tomé et Principe, du Sénégal, du Tchad, du Togo et du Bénin, les délégués à cet atelier travaillent à la mise en œuvre de stratégies efficaces pour répondre aux besoins du marché. Le thème central des assises en dit long : «La gestion des grands comptes». Il regroupe les stratégies de découpage et de segmentation du marché et la mise en place de services chargés de la gestion des relations avec les gros clients. Cet atelier est une contribution de l’Union Postale Universelle à la mise en œuvre d’actions prioritaires en faveur des postes d’Afrique pour le cycle 2013-2016. Au cours de la cérémonie d’ouverture officielle, le directeur général de la Poste du Bénin a rappelé aux participants les challenges qui se présentent aux postes d’Afrique. Parfait Agblonon a mis un accent particulier sur les exigences de la clientèle qui obligent les postiers à s’approprier un nouveau modèle économique orienté vers le marché. «Prenons notre destin en main ! Libérons-nous des conformismes et des déterminismes de toute nature, écoutons le marché car sans un marché, il n’y a point d’entreprise», a-t-il dit. Le secrétaire général de l’UPAP (Union Panafricaine des Postes) a réitéré son engagement à accompagner les postes d’Afrique dans cette marche pour une meilleure conquête et une gestion optimale de nouveaux marchés porteurs de croissance. Pour Younouss Djibril, les réflexions doivent permettre aux postes participantes de promouvoir une meilleure inclusion socio économique et par conséquent, permettre aux populations qu’elles soient rurales ou urbaines, de profiter des services postaux et financiers à des coûts sociaux. C’est en cela qu’il a martelé que la Poste de par son infrastructure, est le meilleur partenaire de l’Etat pour l’offre des services sociaux de base aux populations. Le soutien indéfectible du Docteur Boni YAYI aux actions de réhabilitation du secteur postal béninois n’est pas passé sous silence. Un message de remerciement du directeur général du Bureau international de l’UPU au chef de l’Etat a été délivré par le représentant de l’UPU à cette cérémonie d’ouverture. Laurent Boncoungou a décerné un satisfécit aux autorités béninoises pour l’accueil plein de chaleur réservé à toutes les délégations étrangères présentes à Cotonou.En procédant à l’ouverture officielle des travaux, le directeur de cabinet du ministre de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication a mis un accent sur l’attachement des clients à l’infrastructure postale et leur confiance en la Poste malgré leurs attentes de plus en plus en exigeantes. « De toute évidence, les clients veulent une autre poste : une poste plus réactive, une poste plus numérique et une poste plus personnalisée», a dit Yaya Garba. Pour lui, il y a une impérieuse nécessité pour la poste de s’adapter à cette nouvelle réalité pour bénéficier d’immenses économies d’échelles dans la production, la distribution, le marketing et la gestion.Pour l’animation de cette formation, l’Union Postale Universelle a délégué deux experts et un consultant spécialiste des grands comptes. Il s’agit de Awa Cissé et Alexander Ther-Svanber du Bureau international de l’UPU et Abdeladim El-Massoudi de la Poste du Maroc. En prélude à l’achèvement des travaux ce mercredi, un dîner de gala a été offert à toutes les délégations étrangères venues pour la circonstance dans la nuit du mardi 16 décembre 2014. Riche en couleur et en son, la soirée spectacle a été animée par les Super Anges Houendonanboua, qui de par leur prestation ont restitué toute la quintessence culturelle dont regorge notre pays et élevé le Bénin dans le cœur des étrangers.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 931 fois
Tags:
  • ,