Le président de l’Union fait la Nation (Un) et le président du Parti pour l’espoir du Bénin Tohinlô (Peb-Tohinlô) ont signé, mercredi 13 juillet, la convention d’adhésion de cette formation politique à l’Union. C’était à Cotonou en présence des députés, ministres et autres cadres des partis affiliés.

Puiser dans l’arrivée de Parti pour l’espoir du Bénin Tohinlô (Peb-Tohinlô) une impulsion nouvelle pour renforcer ce qui se faisait déjà au sein de l’Union fait la Nation (Un). C’est la leçon que le président de ladite union, Bruno Amoussou tire de l’adhésion officielle de cette formation politique à l’union. « Je ne doute pas que progressivement nous allons renforcer l’Union », se réjouit-il alors, surtout que cette adhésion se fait à un moment où l’unanimité s’est faite sur l’adoption de réformes pour une nouvelle vie politique de notre pays. Cette arrivée, selon lui, va élargir la plate-forme politique mais rajeunir l’ensemble des forces politiques. Encore que, l’Un s’était déjà penchée sur le système partisan de notre pays et a fait des propositions qui se rapprochent des dernières, soutient-il.
Il a invité les membres du parti adhérent à s’investir pour mériter leurs places, car souligne-t-il, il n’y a pas d’anciens ni de nouveaux. Heureux de les accueillir, Bruno Amoussou a relevé une dynamique en marche pour regrouper les forces politiques et s’est engagé à asseoir une boussole qui garantisse le développement. Aussi, projette-t-il une tournée à travers le pays pour expliquer l’importance pour les jeunes de militer pour disposer de l’expérience nécessaire pour diriger. «Je souhaite que prochainement d’autres forces significatives nous rejoignent pour des actions renforcées sur le terrain », a désiré le président de l’Un.
Un vœu que partage le vice-président de l’Un Antoine Idji Kolawolé qui s’est réjoui que ce partenariat s’achève sous de bons auspices, car atteste-t-il, ce n’est pas toutes les amitiés ou fiançailles qui s’achèvent par un mariage. «Nous avons ensemble traversé des périodes difficiles ; nous avons gagné des batailles en attendant de gagner la guerre», espère le vice-président.
« Les responsables, militants et autres sont déterminés pour une véritable Rupture ; nous sommes ensemble pour la victoire finale, car nous sommes convaincus que d’autres nous rejoindront», a lâché Antoine Idji Kolawolé, repris par Parfait Houangni qui a témoigné sa gratitude à l’Un pour tout le soutien dont il a bénéficié. «J’exprime ma profonde joie et celle des membres de mon parti pour l’honneur qui nous a été fait d’être accepté ; c’est pour manifester notre gratitude par notre fidélité que nous consacrons cette adhésion par la signature que nous apposons », martèle Parfait Houangni.
Elu deux fois député sur la liste de l’Union, il reconnaît le leadership de son président Bruno Amoussou, souhaitant bénéficier encore de ses conseils et expériences. Après la lecture du protocole d’adhésion par le secrétaire administratif de l’Un, Bruno Amoussou et Parfait Houangni ont échangé les parapheurs après avoir signé la convention d’adhésion. ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2597 fois
Tags:
  • ,