Le paysage politique béninois s’est agrandi d’une nouvelle formation politique. Convention nationale pour la démocratie et le développement par la bonne gouvernance (CNDG-Démadou), c’est le nom du nouveau parti dirigé par Mariama Baba Moussa dont le congrès constitutif s’est déroulé samedi 29 et dimanche 30 août derniers à Parakou.

Un nouveau parti politique vient de naître pour apporter sa contribution au combat pour l’édification d’un Bénin bien gouverné et à économie prospère aux côtés des autres forces politiques existantes. Fondé et présidé par Mariama Baba Moussa, actuelle conseillère spéciale aux affaires fiscales au ministère en charge de l’Economie et des Finances, cette nouvelle formation politique est dénommée Convention nationale pour la démocratie et le développement par la bonne gouvernance (CNDG-Démadou).

En créant ce parti politique, l’objectif est d’enrichir le paysage politique du pays dans le sens de l’enracinement de la démocratie au service d’un développement équilibré de la nation, a indiqué la présidente du parti, samedi dernier à l’ouverture du congrès constitutif. « Car, depuis 55 ans que le Bénin est indépendant et a le pouvoir de s’autogérer en toute responsabilité, plusieurs régimes se sont succédé à la tête du pays et chaque régime a fait ce qu’il peut ; mais ils n’ont pas permis à nos populations de sortir de la misère. Au contraire, on dirait même qu’au fil des années, la misère augmente dans notre pays », a poursuivi Mariama Baba Moussa. La mauvaise gouvernance, la corruption, la gestion opaque des affaires, l’enrichissement illicite, la démocratie mal assimilée tendant à laisser faire, à l’indiscipline, à la perte des valeurs culturelles et de la dignité, la transhumance politique au gré des intérêts, en sont les raisons, diagnostique-t-elle.
«Notre parti composera avec tous ceux qui partagent notre vision et combattra toutes les forces qui se mettront au travers de l’épanouissement véritable de la démocratie pour un développement équilibré de notre pays », a laissé entendre Mariama Baba Moussa. «Avec nous, la guerre des générations n’aura pas lieu. Au contraire, nous serons à l’écoute des anciens», a ajouté Mariama Baba Moussa, en appelant à l’adhésion des jeunes et moins jeunes de tous les horizons, de toutes les ethnies et de toutes les régions du pays. Le nouveau parti entend instaurer en son sein une démocratie véritable interne basée sur la participation et la responsabilité de ses membres.
A en croire Souleymane Bilha Allassane, son secrétaire général, la CNDG prône les valeurs telles que la responsabilité citoyenne, le civisme et le patriotisme, toutes choses qui passent par la trilogie démocratie - bonne gouvernance - développement, a-t-il précisé. A l’issue du congrès, un bureau national de 21 membres a été mis sur pied pour conduire les destinées du nouveau parti.
Il faut souligner que plusieurs partis et regroupements de partis tels que l’Alliance pour un Bénin triomphant (ABT), l’Union fait la Nation (UN), le Mouvement pour la Convention du Bénin du futur, étaient de la partie samedi dernier pour apporter leur soutien au nouveau parti.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1922 fois
Tags:
  • ,