L’ancien député Karimou Chabi Sika pourrait se retrouver dans le starting-block pour l’élection présidentielle de février 2016. Interpellé le week-end dernier par les siens, notamment le roi de Sinendé, à la faveur d’une cérémonie de retrouvailles des fils et filles de Bourô dans cette commune dont il est originaire, l’homme politique n’exclut pas l’éventualité de sa candidature ; mais il laisse entendre qu’il ne peut apporter qu’une « réponse concertée ».

« Le roi a bien fait de poser cette question de savoir s’il y a un Bourô prétendant pour 2016. Avant de répondre, nous ferons le tour des personnalités et royautés. Si nous recevons une quelconque bénédiction allant dans ce sens, nous aviserons », indique-t-il. « Si telle est la volonté du père créateur du ciel et de la terre, si telle est la volonté des hommes, nous aviserons », poursuit-il. Celui qu’on croyait Nago de Tchaourou ajoute: «Les Bourô comme d’ailleurs les Baatombou en général, ne succombent jamais aux actes de leur destinée. Les Bourô (un des 40 clans des Baatombou), sont les porteurs du bonheur, du bien, du propre, du beau. C’est la propreté, c’est la loyauté, la dextérité, la civilité. C’est la paix, la concorde. C’est le refus du régionalisme», a-t-il insisté.


Claude Urbain PLAGBETO A/R Borgou-Alibori

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1409 fois
Tags:
  • ,