Les communes de Natitingou, Cobly, Ouassa-Pehunco et Kérou ont connu vendredi 21 août dernier l’installation de leurs conseils communaux et l’élection des maires devant présider à leurs destinées.

Les populations de chacune des quatre communes du département de l’Atacora n’ayant pas connu jusque-là l’installation de leurs conseils communaux peuvent pousser un ouf de soulagement. Après moult tergiversations et tensions, les conseils communaux de Natitingou, Cobly, Ouassa-Pehunco et Kérou ont été installés par les juges de la Cour suprême, juge du contentieux électoral, dépêchés au Tribunal de première instance de Natitingou, à la suite des auditions du lundi 17 août dernier à Porto-Novo.

Si les populations ont retenu jusqu’à l’ultime minute du processus leur souffle, c’est avec toute l’hystérie possible qu’elles soulèveront hauts leurs poings en signe de victoire. Tenues à l’écart du tribunal sous contrôle des forces de l’ordre, elles salueront cette disposition du code électoral qui permet à la Cour suprême de procéder à l’installation de leurs élus. L’autorité de tutelle ayant échoué dans ses tentatives de les installer.
A Natitingou, c’est Antoine N’dah, ancien député, premier maire élu à l’avènement de la décentralisation mais destitué par la suite, qui retrouve la joie de diriger la cité des Nanto. Elu de l’Alliance pour un Bénin triomphant (ABT) il a remporté le vote avec dix voix contre neuf pour son adversaire du jour, Eric Pountikamou des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE). Il a pour adjoints, Orou Barè de l’Alliance Soleil et Bruno Kouagou de l’alliance ABT.
Pour la commune de Kérou, c’est Sabi Masso Barigui de l’alliance UFEED, vétérinaire de profession, qui est appelé à présider aux destinées de la commune avec neuf voix sur les dix-sept conseillers présents. Ses adjoints sont Kanigui Sabi et Konigui Méré de l’alliance AND.
S’agissant de la commune de Ouassa-Pehunco, c’est Amouda Issifou Razacki, magistrat, ancien député à l’Assemblée nationale, membre de l’alliance ABT qui est porté à la tête du conseil communal. Il a pour adjoints, Gounou Séro de l’AND et Inoussa Mama de l’alliance ABT.
C’est Théophile Nékoua, commissaire à la retraite, de l’aile dissidente FCBE dans la commune de Cobly, qui hérite des rênes du conseil communal. Il a damé le pion à ses anciens alliés favorables à l’ancien maire de la commune, Dominique Sambiéni, en ralliant à sa cause les trois conseillers élus de l’Alliance Soleil. Ainsi Séraphin Nambima de l’alliance FCBE et Yves Kaucley de l’Alliance Soleil sont respectivement élus premier et deuxième adjoints au maire.
A la suite de leurs élections les différents maires ont réitéré leur engagement à oeuvrer pour le développement de leurs localités respectives en recherchant la cohésion au sein des conseils communaux et des populations.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1413 fois
Tags:
  • ,