×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 501

Après son élection à l’unanimité des 13 conseillers de la commune, le nouveau maire de la commune de Tori-Bossito a pris fonction hier mardi 18 août. La passation de service entre son prédécesseur, Michel Hindémin et lui a eu lieu en présence de la chargée de mission de la préfecture de l'Atlantique et du Littoral, Apolline Zonon, des maires des communes de Toffo, d’Allada et des populations venues nombreuses à la cérémonie d’investiture.

Robert Tolègbon dirige désormais la commune de Tori-Bossito. A 38 ans, ce jeune géographe va présider aux destinées de sa commune pour les cinq années à venir. A la faveur des élections communales et municipales du 28 juin dernier, sa formation politique, l’Union pour le Bénin (UB) a réalisé une percée remarquable mais insuffisante pour élire le maire sans le concours des conseillers élus des autres listes en compétition. C’est avec le concours des conseillers FDU, AND, UB et FCBE qu’il a donc été porté à l’unanimité, à la tête de Tori-Bossito.
Hier mardi 18 août dans l’enceinte de la mairie, le collectif des conseillers, le député Marcelin Ahonoukoun, l’ancien ministre Antoine Allabi Gbègan, les maires de Toffo et d’Allada ainsi que les dignitaires de la commune n’ont pas voulu se faire compter l’entrée en fonction du nouveau maire.
Dans son intervention, le maire sortant, Michel Hindémin, a fait le bilan des 12 ans et 7 mois qu'il a passés à la tête de la commune. Entre autres réalisations, il a recasé 1246 parcelles, célébré cent mariages, décerné 20 mille volets d’actes de naissance, construit 126 salles de classes, 34 hangars, 11 boutiques, 12 pompes à motricité humaine, 6 locaux d’arrondissement et 13 kilomètres de pistes de desserte rurale. Il a invité le nouveau conseil communal à travailler la main dans la main. «Vous êtes une équipe de 13 joueurs, la campagne est terminée. Unissez-vous. La population de Tori vous a confié ses destinées. Montrez que vous méritez cette responsabilité », a-t-il dit.
«Vous partez mais vous pouvez être tranquille, monsieur le maire. La maison sera bien gardée. Seule la compétence et le mérite primeront sur les autres considérations», a répondu le nouveau maire Robert Tolègbon. Il s’est engagé à s’attaquer aux préjugés entre les groupes ethniques Fon et Tori. A tous ceux qui mettent en avant son manque d’expérience, il promet des surprises, tout en étant conscient de l’immensité de la tâche qui lui incombe. «Dieu a dit avoir caché la vérité aux grands pour la révéler aux petits. Mon intention n’est pas de devenir un héros ou un gourou mais de faire de mon mieux», a-t-il laissé entendre. Il a promis de l’eau potable pour tous, l’accès à l’énergie, davantage de pistes de desserte rurale ainsi qu’une meilleure gestion du foncier et des pièces d’Etat civil.
« Gare à qui décevra les populations », s’est exclamé le député Marcelin Ahonoukoun, élu de la 6è circonscription électorale présent à la cérémonie de passation de charge. Il a indiqué que les éloges qui fusent de partout, montrent l’immensité de la tâche qui incombe à la nouvelle équipe. Pour lui, l’eau qui manque encore à Tori est un défi majeur. «De tous les maires de l’Atlantique-Littoral, celui sortant de Tori-Bossito s’est le plus distingué. A défaut de lui ressembler, faites en sorte que la commune ne régresse pas », a conseillé Apolline Zonon, la chargée de mission du préfet de l'Atlantique-Littoral, dans son discours d’investiture du nouveau maire.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3617 fois
Tags:
  • ,