A peine élu chef d’arrondissement de Manta dans la commune de Boukombé, le conseiller communal Jérôme M’po Sabi vient de démissionner de son poste à la surprise générale. Il évoque des raisons liées à son état de santé.

Elu conseiller communal sur la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) au terme des élections communales et locales du 28 juin dernier et désigné chef d’arrondissement de Manta par ses pairs majoritaires le 28 juillet à la suite de l’installation du conseil communal de Boukombé, Jérôme Sabi M’po vient de démissionner de son poste. Une lettre de démission a été adressée en effet par l’élu communal au maire Richard Yaté Nambimé le lundi 10 août dernier pour faire part à tout le conseil communal de sa décision.

Précédemment attaché de Cabinet de l’ancien ministre des Enseignements maternel et primaire, l’intéressé, dans sa correspondance, a évoqué des raisons de santé. «Les raisons de ma démission sont liées à mon état de santé qui ne me permet pas de vaquer convenablement aux obligations de ma nouvelle fonction d’élu communal», a-t-il notifié.
Aussitôt la lettre de démission à lui parvenue, le maire a saisi le préfet des départements de l’Atacora et de la Donga en vue des dispositions à prendre par l’autorité de tutelle.
En attendant l’installation de son suppléant et l’élection d’un nouveau chef d’arrondissement de cette localité de 10683 habitants, les supputations vont bon train dans la Cité des tatas quant à ce coup de théâtre.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2535 fois
Tags:
  • ,