Pour la deuxième fois de suite, l’installation des conseillers communaux de Natitingou a été reportée pour ce jour. Dans un imbroglio indescriptible, les forces de l’ordre ont eu fort à faire avec certains militants des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) qui ont manifesté hier, mercredi 29 juillet, contre une prétendue substitution de noms d’élus dans le 2è arrondissement de la commune.

Comme lundi 27 juillet dernier, les conseillers élus de la liste ABT ont fait le déplacement à la mairie de Natitingou. En compagnie des deux élus de l’alliance Soleil qui se seraient ralliés à eux pour disposer de la majorité qualifiée pour arracher la mairie aux FCBE. Mais en lieu et place de leurs adversaires du jour, ils n’auront que trois conseillers de la liste du camp adverse déambulant sur la cour. Programmée pour 9 h au prime abord, la session d’installation des conseillers communaux de Natitingou sera reportée à 13 h puis à 15 h. De quoi éprouver les nerfs de certains élus qui soupçonnent une manœuvre politique. Dans les rues, les populations toutes attentives suivaient de près ces tergiversations. Interdites d’accès à la mairie, elles se sont attroupées autour des lieux, espérant que la session tant attendue sera tenue. Mais c’était sans compter avec la présence de l’autorité de tutelle, et le mouvement de protestation qui s’est déclenché aux abords de la mairie. Munis de branchages et de mégaphone, des manifestants ont investi les lieux pour exiger que deux des conseillers élus de l’alliance FCBE abandonnent leurs sièges à deux candidats préalablement positionnés sur la même liste. Ces derniers répondant aux noms de Marguerite Daraté Gnontodera et de Cyril Doko Baba auraient été victimes d’une substitution de leurs noms au niveau des instances de la Commission électorale nationale autonome (CENA). Cette protestation a été ponctuée par des pneus brûlés à divers carrefours de la ville. Des débordements que la police et la gendarmerie ont su contenir sans incident majeur. La séance d’installation a été de nouveau reportée à ce matin sans aucune explication.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2182 fois
Tags:
  • ,