Le candidat aux communales Daniel Edah et ses militants du MPS ont pris d’assaut tôt hier jeudi 25 juin l’arrondissement de Gohomey. Se voulant plus ambitieux que ses adversaires, il y est venu dire aux populations comment il entend faire de Djakotomey une commune économiquement prospère et socialement stable.

Tôt dans la matinée d’hier jeudi 25 juin, les opérations de charme dans le cadre des campagnes en cours ont repris dans l’arrondissement de Gohomey. Elles ont été notamment l’œuvre des responsables du parti MPS conduit par leur président Daniel Edah. Ce dernier, par ailleurs, candidat du parti dans ledit arrondissement a présidé au cours de la journée une série de rencontres avec les populations. Commencée au CEG Gohoué avec diverses délégations, la série s’est poursuivie avec les femmes de Hagoumey un peu après la statue du guérisseur Djèhoué. L’agenda de la journée devrait s’exécuter jusqu’à ce que la nuit les surprenne, a indiqué le candidat. Au menu des échanges avec ses hôtes, il fait la genèse de la création du parti MPS avant de s’étendre non seulement sur le bilan du conseil communal sortant qu’il juge peu flatteur mais surtout, sur sa vision du développement pour Djakotomey. La vision, assure Daniel Edah, découle de celle que porte MPS, pour le Bénin entier, à savoir faire de Djakotomey une commune économiquement prospère et socialement stable. S’agissant des leviers d’un tel développement, le candidat estime qu’il lui reviendra dès son élection puis son accession à la tête de la commune, d’engager plusieurs chantiers. Au nombre de ceux-ci, il cite la construction d’infrastructures routières puis des salles de classe animées par des enseignants qualifiés, sans oublier le secteur de la santé qu’il a évoqué d'un air préoccupé.

Après Gohomey, le candidat qui est attendu dans l’arrondissement voisin de Kokohoué, a invité ses adversaires à présenter leur projet de société par rapport au développement de Djakotomey en lieu et place des «injures».
Mais ses adversaires visiblement ne sont pas pressés hier jeudi 25 juin, de marquer Daniel Edah à la culotte. La plupart de ceux-ci, à l’instar de Séraphin Dohou, tête de la liste UN et Jean-Marie Sagbo de la Coalition Kérékou, ont donné rendez-vous à leurs partisans pour l’après-midi. Dans les communes d’Aplahoué et de Klouékanmey, l’ambiance dénote de la même attitude de la part des candidats.
En effet, dans l’arrondissement d’Azovè par exemple, aucune animation particulière, autre que celle du marché, ne renseignait sur une quelconque effervescence électorale. Le marché a d’ailleurs connu son animation des grands jours. Mieux que les animations, seules les affiches annoncent la campagne électorale. C’est également le cas à Avetume et la plupart des localités traversées pour pénétrer Klouékanmey.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2284 fois
Tags:
  • ,