L’alliance Soleil prend de sérieuses options pour contrôler les mairies de Kandi et de Malanville. C’est du moins le constat fait mercredi 24 juin dernier après un tour dans les localités de ces deux communes de l’Alibori.

De Kassakou à Angaradébou en passant par Kabagbèdè, Sinikissou-Béri et le centre-ville de Kandi, la proéminence de l'alliance Soleil dans la campagne hors média en vue des élections communales et locales du dimanche prochain est palpable. Partout, trônent les affiches des candidats Bio Alidou Démolé Moko, le maire sortant, Zinatou Alazi Osséni Saka, chef sortante du deuxième arrondissement et affectueusement appelée «la dame de fer» et tous les autres. Pourtant, le terrain politique est disputé également par deux autres formations : les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) et l’alliance pour un Bénin triomphant (ABT). Ces deux formations se montrent très peu visibles depuis le début de la campagne. Et l’alliance Soleil qui a pris une certaine ascendance, ne se contente pas seulement de l’affichage pour persuader les électeurs. « Nous allons dans les maisons pour expliquer le bien-fondé de ces élections communales et surtout la pertinence du choix de l’alliance Soleil pour contrôler et impulser un changement qualitatif dans les arrondissements et la mairie de Kandi», explique Alassane Adamou, un des candidats. « Cette fois-ci, nous ne faisons pas trop de tapages non seulement parce qu’il s’agit d’une élection de proximité, mais parce que la campagne intervient dans un mois sain (Ramadan) où nous n’avons pas voulu perturber la quiétude des gens », justifie-t-il. Mieux, surpris en pleine concertation au siège de l’alliance, les ténors confient qu’ils peaufinent les stratégies pour barrer la voie aux fraudeurs et aux comportements antidémocratiques observés lors des dernières élections. Une brigade antifraude avec des superviseurs aguerris et des mandataires vigilants sera déployée pour contrer les velléités et actes répréhensibles : vote multiple, modification des résultats, filmage de vote, soustraction ou ajout de suffrages, dévoile Alassane Adamou.

A Malanville, la domination de l’alliance Soleil dans les débats est aussi remarquable, si l’on s’en tient aux affiches. Reconnue comme un bastion électoral du député Issa Salifou, baron de l’alliance Soleil, cette localité semble être prise pour la citadelle du « Soleil brillant sur fond bleu ». Le candidat Adamou Madougou Yaya et les autres n’entendent laisser le moindre espace aux adversaires. Au-delà de la guerre des affiches qu’ils semblent gagner, ils passent dans les coins et recoins de la commune pour ratisser large. Cependant, les Forces cauris pour un Bénin émergent ne font pas piètre figure. Et puisque la bataille sera essentiellement dans les urnes, les Cauris confiants de leur score remarquable aux dernières élections législatives dans la commune, entendent faire mal au soir du 28 juin. De bonne guerre !

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1591 fois
Tags:
  • ,