L’ambiance de la campagne électorale en cours, a pris depuis dimanche 21 juin dernier à Bopa un virage déterminant avec l’intervention du leader de l’alliance FDU, Mathurin Nago. Venu présenter les candidats de sa formation politique, ce dernier a ouvertement exprimé son ambition d’arracher à ses adversaires FCBE, le contrôle du conseil communal et de plusieurs autres mairies du département du Mono.

«Renouveler entièrement le conseil communal de Bopa» est l’ambition que nourrit le président de l’alliance FDU, Mathurin Nago. Ce dernier qui fait savoir d’ailleurs que sa formation politique entend contrôler plusieurs autres mairies, n’hésite pas à prêter son image et «ses expériences» aux candidats. Ceux en lice dans l’arrondissement central de Bopa en ont bénéficié dimanche 21 juin dernier à Gbédjikomey.

En effet, l’ancien président de l’Assemblée nationale est venu lui-même présenter aux populations, les deux candidats de la liste FDU ainsi que leurs suppléants. Il a laissé entendre quelques mots bienveillants sur leur conduite et a fait par la suite un peu de pédagogie autour de l’emplacement du logo FDU sur le bulletin unique avant d’exhorter les électeurs à un scrutin pacifique. Devant l’assistance majoritairement féminine, Mathurin Nago a revisité les interventions du Conseil communal sortant pour conclure à un « bilan négatif ».
A en croire le leader de l’alliance FDU, les échecs de l’équipe sortante relèvent tant du secteur de l’éducation primaire que de ceux de la santé et de la construction des infrastructures de désenclavement. Concernant ce dernier registre, la déception du leader des FDU a trait, entre autres, au sort fait à la région désignée souvent par « les terres noires». Pour Mathurin Nago, cette grande étendue de la commune de Bopa réputée difficile d’accès n’a pas pu bénéficier de tracer de pistes de circulation, une action qui, assure-t-il, relève pourtant des charges dévolues aux mairies.
S’agissant de la gestion des ressources notamment celles humaines, l’assistance a été informée que l’échec de celle-ci s’est manifesté à travers des affectations tous azimuts de compétences suppléées par des profils moins qualifiés au service de la mairie de Bopa. Fort de leur engagement à donner un meilleur rayonnement à leur commune, les FDU ont clôturé dans la soirée leur séance sur des pas des chansons folkloriques à la gloire de leur leader.
L’Alliance FDU devra affronter, autour des 17 postes de conseillers communaux de Bopa, des listes comme l’UN, l’alliance Eclaireur et les FCBE. Et ceci bien avant de pouvoir arracher le fauteuil du maire Paul Houn- kpè désormais promu ministre en charge de la Culture mais toujours en lice pour le compte des FCBE.
Selon Parfait Dava, leur coordinateur, l’heure n’a pas encore sonné pour les tapages. «Nous faisons des descentes au sein des villages», a-t-il indiqué.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2060 fois
Tags:
  • ,