Dans le cadre de la campagne électorale, Léhady Vinagnon Soglo, leader de la Renaissance du Bénin a rencontré, hier jeudi 23 avril, en début de soirée à Cotonou, les conducteurs de taxi–motos, à la place de l’Etoile rouge. C’était pour les appeler à voter pour la liste de l’alliance RB-RP afin de sanctionner le gouvernement qui n’a pas tenu ses promesses à leur égard. Il a, pour finir, fait le point de la campagne.

Par Didier Pascal DOGUE et Désiré GBODOUGBE

En conviant les conducteurs de taxi-motos à la Place de l’Etoile rouge, hier jeudi 23 avril, c’était pour les appeler à voter pour la liste RB-RP dans la 16e circonscription électorale de Cotonou.
« Lorsque la vérité apparaît, le mensonge disparaît ». C’est l’essentiel du discours que le président des ‘’Houézèhouè’’ a tenu, hier, face aux conducteurs de taxi-motos (zémidjan). Par un jeu de questions-réponses, le président de la RB leur a montré que le gouvernement et son chef ne se sont pas préoccupés de leur avenir. Raison pour laquelle il les a appelés à sanctionner la liste du pouvoir en place.
Puis, faisant le point de la campagne à la presse, il a déclaré : « Nous sommes à l’image de nos populations. Pendant près de deux semaines, nous avons sillonné tout le pays en particulier la zone du Littoral, Abomey-Calavi et le Zou ». Et de poursuivre que ce qu’il a entendu, traduit un ras-le-bol par rapport à la manière dont le pays est géré.
« Il est normal que le chef de l’Etat prenne un repos bien mérité. Il s’agira donc de continuer à marteler les thèmes de campagne pour dire non à toute révision opportuniste de la Constitution béninoise. Parce que grâce à cette Constitution, nous vivons en paix et la paix n’a pas de prix », insiste-t-il. Ainsi pour lui, il n’acceptera pas la correction d’une petite virgule de cette Constitution qui garantit cette paix tant recherchée de par le monde. Il s’agira également de dire non, retient-il, à un troisième mandat. « Le dimanche prochain, ça va être un vote sanction, car les populations en ont marre, or nous voulons vivre mieux. Car il est pénible de vivre le délestage, les coupures intempestives de courant électrique de même que l’achat de notre conscience comme on le fait avec du riz, du maïs», déplore-t-il.
Une prière sous la forme d’un cri de ralliement a été dite par les sympathisants de Léhady Vinagnon Soglo.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1404 fois
Tags:
  • ,