Aux dernières heures de la campagne pour les législatives du dimanche 26 avril prochain, le parti Union pour la Démocratie et le Changement (UDC-Nounagnon), a débordé d’ingéniosité. Hier jeudi 23 avril dans un porte-à-porte, il a dévoilé son projet de société aux populations de la 16è circonscription électorale.

Opération de charme du parti Union pour la Démocratie et le Changement (UDC-Nounagnon), dans une totale discrétion à Cotonou. C’est la stratégie retenue par ce mouvement politique pour séduire l’électorat.
Loin des tapages et animations culturelles tous azimuts, l’UDC- Nounagnon coordonnée par Elisabeth Agbossaga Jawad a plutôt opté pour une campagne de proximité.
«Nous faisons du porte-à-porte, en parcourant arrondissement par arrondissement, village par village, quartier par quartier et en privilégiant le contact avec les femmes, les jeunes, les artisans et les sages», explique Dah Agbatchia Gnidjazounnon, président des sages du parti, rencontré fortuitement devant le siège du parti dans la 16è circonscription électorale. Celui-ci nous oriente ensuite vers Norbert Francis Tossou, tête de liste dans la même circonscription et 2è titulaire de la même liste, Antoinette Kpèhounton.
Mais avant, il a souligné que depuis le démarrage de la campagne, le parti organise seulement des mini-meetings et privilégie surtout les rencontres de proximité avec les populations. Une manière simple mais efficace pour lui de toucher du doigt les difficultés que vivent les populations, afin d’y apporter des solutions adéquates.
Et Norbert Francis Tossou, tête de liste d’expliquer combien l’option de porte-à-porte est la meilleure pour mieux s’attirer les électeurs. Car, en équipe restreinte, sans tambour ni trompette, il est plus facile d’expliquer aux populations l’impérieuse nécessité pour l’UDC-Nounagnon d’être représentée à l’Assemblée nationale. A l’en croire, sa formation politique certes jeune et petite, regorge de beaucoup de talents avérés et nourrit beaucoup d’ambitions pour le Bénin. Il n’a pas de bord politique, et veut simplement travailler pour la nation entière, sans distinction de race, de sexe, d’âge et de religion. Comme actions phares à entreprendre si le candidat de l’UDC était élu, elle proposerait une loi sur le casier judiciaire, afin de réduire les déplacements d’une localité à une autre, les pertes de temps et les dépenses relatives à la délivrance de ladite pièce. L’UDC veut aussi œuvrer en faveur de la réduction des avances sur loyer. Par ailleurs, elle va oeuvrer pour la subvention de l’Etat pour l’achat des vaccins contre les maladies sexuellement transmissibles. Aussi veut-elle contribuer à l’amélioration des nouveaux programmes d’études.
Son logo est reconnaissable aux deux mains pointées en direction du ciel. Ce qui symbolise, selon les membres du parti, ‘’une étoile qui guide vers l’avenir’’.
Pour eux, rien qu’à l’évocation du nom de la coordonnatrice Elisabeth Agbossaga Jawad, les populations manifestent un certain enthousiasme à la rencontrer, et brûlent d’envie de la voir au Parlement pour être leur porte-voix

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1231 fois
Tags:
  • ,