La candidate tête de liste de l’Alliance pour le Développement et la démocratie, UDD-Wôlôguèdè, dans la 5e circonscription électorale, Françoise Assogba, mène une campagne de fourmi. Elle dit compter sur la jeunesse et surtout les femmes pour se faire élire dimanche 26 avril prochain.

Laisser les jeunes animer la ville à travers des caravanes dans son Toffo natal et sillonner elle-même les hameaux pour prêcher la bonne nouvelle, c’est la méthode choisie par la candidate tête de liste de l’UDD-Wôlôguèdè, Françoise Assogba dans la 5e circonscription électorale. Et elle ne s’est pas certainement trompée en procédant ainsi puisque partout où elle passe, les populations la lui rendent bien. Hier jeudi 23 avril, elle s’est rendue dans plusieurs localités de la commune d’Allada, à la rencontre de ses électeurs. A Zoungbodji Bawékanmey 2, dans l’arrondissement d’Ahouannonzoun, c’est une foule composée de jeunes et surtout de femmes en liesse qui a accueilli la candidate. «Ce sont les femmes et les jeunes de la circonscription électorale qui ont suscité ma candidature. Je ne peux battre campagne sans Zoungbodji parce que je sais ce que vous m’avez apporté au cours des législatives dernières», a dit Françoise Assogba, avant de préciser à l’assistance qu’elle est cette fois-ci sur la liste UDD-Wôlôguèdè. «C’est là que j’ai pu avoir une place en tête de liste. Si vous votez cette liste, automatiquement votre sœur sera à l’Assemblée nationale pour défendre la cause des femmes», explique-t-elle. Puis elle supplie ces bonnes dames venues l’écouter de ne pas l'abandonner. «Je fais partie des rares femmes tête de liste pour cette élection législative. C’est difficile pour une femme d’en arriver là. Mais j’y suis grâce à vous et pour vous. Je veux compter sur votre vote massif dimanche prochain. Je suis des vôtres», a ajouté la candidate.

Elle a ensuite éclairé ses potentiels électeurs de son appartenance à l’UDD-Wôlôguèdè. «J’y suis, parce que c’est là où j’ai trouvé la place. Et que personne ne vienne vous dire que cette liste est satellite de celle du parti de Yayi Boni et que la votant, on contribue à la révision de la Constitution. Ne les écoutez pas. Je vous assure que Boni Yayi ne va pas se maintenir au pouvoir», a-t-elle dit.
Puis, l’assistance a eu droit à une séance d’explication et de sensibilisation sur le processus du vote proprement dit. Il leur a été montré sur le bulletin unique, l’emplacement du logo de l’Alliance UDD Wôlôgèdè. Chacun a été édifié sur le geste à faire le jour du vote.
Après la responsable des femmes soutenant les actions de Françoise Assogba dans la localité, Odette Gbétchédji, et son groupe ont entonné une chanson guerrière pour louer la bravoure de leur candidate, vanter les mérites de cette amazone avant de lui promettre une victoire sans équivoque.
Après, la délégation s’est ébranlée vers Niaouli toujours dans Attogon et plus tard à Ayou, commune de Toffo.
Les populations sorties en masse pour écouter le message de la candidate de l’UDD-Wôlôguèdè se sont dites convaincues du message et ont promis l’envoyer au Parlement.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1368 fois
Tags:
  • ,