La journée du 21 avril dernier n’a pas été de tout repos pour les responsables de l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (AND) dans la commune d’Abomey-Calavi dans la 6è circonscription électorale. Les responsables ont sillonné plusieurs quartiers. A leur suite, le candidat tête de liste de la même alliance dans la 19è circonscription électorale est allé partager hier mercredi 22 avril, sa vision de législature avec les électeurs de Hounwèko dans la commune d’Adjarra.

Par Sabin LOUMEDJINJON et Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

C’est d’abord une très forte mobilisation de femmes et jeunes en liesse qui a rencontré à Akassato marché, la forte délégation de personnalités politiques conduite par le coordonnateur de l’AND leader charismatique Valentin Aditi Houdé. « Il y a longtemps que nous vous attendions. Vous êtes notre espoir. Il n’y a que la « radio » pour nous faire sortir de l’ignorance » a indiqué leur porte-parole, dame Yaoitcha, qui fait ainsi allusion au poste radio symbole de cette alliance politique qui fait parler d’elle dans le paysage politique national. Elle précise que l’AND est désormais la seule formation politique capable de sortir les femmes et les jeunes de la précarité. Il y avait aussi aux côtés de Valentin A. Houdé tête de liste de cette alliance politique dans la 6è circonscription électorale le maire de la commune d’Abomey-Calavi, Patrice Hounsou-Guèdè, l’ancien ministre Gérard Kouassi, l’ancien préfet Barnabé Dassigli, le conseiller au CES, Nazaire Dossa….
« Vous les connaissez tous. Ce sont des personnalités politiques de ce pays. S’ils sont là avec moi, c’est qu’ils ont compris que c’est ici que se trouve la vérité. La politique ne doit pas séparer les frères. … Restons donc unis pour barrer la route à l’imposture » leur a dit Valentin Houdé. Puis, il ajoute que « celui qui claironne maintenant dans le pays et permet terre et ciel n’est candidat à rien. Ne le suivez pas. C’est Dieu qui donne l’eau. Et rien de ce qu’il vous offre actuellement en ces temps de campagne ne vient de sa poche ». C’est le même message qu’il a porté à une foule en liesse à Agonmè dans l’arrondissement d’Akassato. Partout l’AND a reçu l’assurance d’un vote massif le 26 avril prochain.
Dans la 19è circonscription électorale, le candidat Dissou Ako-gbéto de la même alliance prône la nécessité d’améliorer l’image de l’Assemblée nationale du Bénin. En campagne hier dans la localité de Hounwèko, dans Adjarra, la dernière commune après celles de Porto-Novo, Sèmè-Podji et des Aguégués. Il a été porté en triomphe par les électeurs venus nombreux écouter son projet de législature. Son souhait est qu’à partir de la prochaine législature, les députés béninois bannissent certaines mauvaises pratiques qui souillent l’image de marque de l’institution parlementaire.
Enseignant déjà admis à faire valoir ses droits à la retraite, Dissou Akogbéto confie qu’il a plusieurs propositions de lois. La première visera à réglementer la création et le fonctionnement des écoles privées au Bénin. Il y aura aussi une loi pour l’école supérieure à travers un système de partenariat public-privé. Il a aussi pensé à une loi sur les loisirs pour réglementer ce secteur qui est vital pour la bonne santé des populations. Les électeurs de Hounwèko l’ont assuré de voter pour l’AND le 26 avril prochain.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1301 fois
Tags:
  • ,