Le coordonnateur national de l’Alliance Forces démocratiques unies a dévoilé son creuset à l’opinion nationale et internationale à travers sa sortie samedi 14 mars dernier au palais des Congrès à Cotonou. C’était en présence de ses membres, des invités et d’une foule de militants et sympathisants.

«Le bébé est beau, robuste, combatif et promis à un bel avenir… L’Alliance Forces démocratiques unies a été créée par 4 partis politiques résolument engagés à pérenniser et renforcer les acquis de la Conférence nationale de février 1990», a déclaré Mathurin Coffi Nago, son coordonnateur national. C’est une alliance qui a surpris par sa croissance rapide et sa maturité évidente. «L’affrontement ne sera pas facile, il sera probablement rude, face à certains adversaires qui ont pris le temps et la liberté de se gaver de façon excessive des ressources de l’Etat et de pratiques malsaines et illégales», fait-il observer.
Mathurin Coffi Nago a informé que l’Alliance FDU a déjà enregistré l’adhésion d’autres partis et demeure résolument ouverte à tout autre parti désireux de se joindre à elle pour contribuer à l’aboutissement heureux du combat salvateur en cours dans le pays.
Les 4 partis membres fondateurs de FDU sont l’Union pour le Progrès et la Démocratie (UPD Gamesu), l’Impulsion pour une Nouvelle Vision de la République (INVR-Kokari), le Parti du Progrès et de la Démocratie (PPD) et le Parti pour la Démocratie et la Solidarité (PDS), tous anciens membres actifs de l’Alliance FCBE, en profonde difficulté avec une organisation, un fonctionnement et des méthodes qui s’éloignent de l’idéal et du normal juge ses anciens membres. Il souhaite alors son redressement, sa réorganisation et sa dynamisation, pour avoir contribué à la bâtir de ses mains, de son intelligence, de sa détermination et de son dynamisme.
Pour Mathurin Coffi Nago, l’Alliance FDU est un regroupement politique durable, très proche des préoccupations de démocratie, de liberté, de justice, d’équité et du développement socio-économique du peuple dans toutes ses composantes. Dans son combat politique et ses relations avec les autres partis ou alliances de partis, elle privilégie le dialogue, l’engagement, la sincérité, le respect mutuel, la responsabilité, le patriotisme et le compromis sans compromission, mentionne-t-il.
Mais il s’agit, précise le coordonateur, d’une alliance qui se démarque de toute révision opportuniste de la Constitution. «J’en appelle à toutes les forces démocratiques pour qu’ensemble nous puissions constituer un partenariat politique et stratégique fort et durable pour faire face à tous les défis qu’implique la situation de tension politique et de crise socio-économique actuelle», a lancé le coordonnateur national du FDU.
Une main tendue aussitôt saisie par les représentants des alliances sœurs qui ont fait le déplacement. De Valentin Aditi Houdé de l’Alliance AND à Sacca Lafia pour l’Alliance Le Soleil en passant par L’Eclaireur de Edmond Agoua sans oublier l’UN, l’UDBN de Claudine Prudencio, le FURD de Adidjatou Mathys et Restaurer l’Espoir de Candide Azannaï, les soutiens ont été de taille et sans hypocrisie.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1940 fois
Tags:
  • ,