Le Rassemblement national pour la démocratie (Rnd) a organisé un meeting politique, samedi 13 octobre dernier, à Kétou, en présence des militants venus des autres communes du Plateau en l’occurrence Sakété, Pobè, Ifangni et Adja-Ouèrè. Occasion pour le président du parti, Jean-Michel Abimbola, de porter en triomphe les actions et réformes du chef de l’Etat, Patrice Talon et de mettre sa troupe en ordre de bataille pour une victoire aux législatives 2019, sous la bannière d’un grand parti politique unifié.

« Nous sommes réunis ici ce jour à cette place historique Oyinguin du centenaire de la renaissance du Royaume de Kétou pour réaffirmer notre soutien aux actions du président Patrice Talon d’une part, et vous expliquer pourquoi nous devrions tous accompagner ses actions d’autre part ». Telle est la double raison qui motive la tenue du meeting politique du Rassemblement national pour la démocratie (Rnd).
Pour le président Jean-Michel Abimbola, le chef de l’Etat, Patrice Talon, est une chance historique pour le Bénin et notamment pour sa jeunesse de s’assurer un lendemain meilleur. Raison pour laquelle, le Rnd a décidé de suivre depuis le chantre du Nouveau départ et de l’encourager dans ses réformes. « En dépit des critiques et des attaques dont la gouvernance actuelle fait l’objet, je suis personnellement ravi qu’une certaine jeunesse éclairée continue de lui faire confiance. Je veux parler de cette jeunesse béninoise qui n’a personne au sommet comme on le prétend, cette jeunesse issue de milieux défavorisés et qui a toujours été marginalisée par les politiques publiques, cette jeunesse qui peut passer désormais les concours d’entrée à la Fonction publique sans crainte d’être recalée à cause de la fraude et des considérations ethniques ou partisanes», apprécie Jean-Michel Abimbola. Pour le président du Rnd, les dispositions de la loi, entre autres, sur l’embauche ; de la loi sur l’utilisation des collaborateurs extérieurs sont autant de textes susceptibles de rendre plus épanouie la jeunesse parce qu’elles promeuvent l’emploi.

Espoir permis

En plus de ces deux textes à impact social, le président Jean-Michel Abimbola cite les nombreuses autres actions concrètes déjà réalisées ou en cours de réalisation par le gouvernement dans les secteurs de la santé, de l’adduction d’eau potable, de l’autonomie énergétique, de l’éducation et des routes pour améliorer les conditions de vie de la population. Il insiste surtout sur la baisse sensible de l’insécurité ; la valorisation des filières coton et cajou pour le bonheur des populations cultivatrices ; l’inscription bientôt à titre dérogatoire à l’état civil de plus de 2,5 millions de citoyens sans acte de naissance et qui se verront délivrer gratuitement le précieux sésame ; l’effectivité des cantines scolaires pour les écoliers et le démarrage imminent de la phase visible du projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) et la construction d’un stade omnisports à Kétou. Même si tout n’est pas rose, le président du Rnd note que l’espoir est permis et est palpable aujourd’hui. Il invite les populations de Kétou et du Plateau à soutenir sans réserve les actions de Patrice Talon. Il met l’accent surtout sur la réforme du système partisan qui oblige aujourd’hui le Rnd à s’allier à d’autres forces politiques telles que l’alliance Abt, le Prd, le Fard Alafia, l’Udbn, la Coalition Bénin en route, l’alliance Und, l’And, et autres pour devenir un grand parti unifié. Jean-Michel Abimbola annonce à cet effet l’organisation d’un congrès extraordinaire pour le 27 octobre prochain, afin de faire les formalités préalables à l’adhésion du Rnd à ce bloc politique. Le congrès constitutif de ce nouveau parti qui pourrait être baptisé « Les Républicains» aura lieu, samedi 3 novembre prochain, informe-t-il. « Il devient alors urgent pour nous tous ici présents que, dès aujourd’hui, nous restions grandement mobilisés pour jouer notre partition comme à l’accoutumée, car nous irons aux élections législatives, municipales, communales et locales prochaines sous la bannière du nouveau parti, les Républicains à qui nous devrons assurer une victoire historique », invite Jean-Michel Abimbola?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1128 fois