« Le gouvernement a pris acte des décisions qui ont été rendues par la Cour constitutionnelle dont il salue la clarté et la qualité », a affirmé le ministre de la Justice, garde des Sceaux chargé des relations avec les institutions à sa sortie de l’audience de ce vendredi 20 juillet à la Cour constitutionnelle. Me Sévérin Quenum, successeur du professeur Joseph Djogbénou a estimé que la Cour procède en ce moment à une clarification qui permet une meilleure lisibilité de la constitution. Pour rappel, on peut citer l’une des décisions de la Cour relative au retrait du droit de grève à une certaine catégorie de travailleurs notamment les magistrats et les agents de la santé ainsi que les forces de sécurité publique. L’opinion avait déploré ce revirement de la jurisprudence de la Cour, quelques jours après la prise de fonction de Me Joseph Djogbénou.

Toutefois, le ministre de la Justice a martelé qu’il n’a pas manqué de dire ce qu’il pense de la Cour : « Il faut bien s’assurer que nous sommes bien en phase avec les urgences politiques que la Cour constitutionnelle doit pouvoir concilier avec le respect des droits de l’homme, le droit des citoyens et le respect de la constitution d’une manière générale », fait-il savoir, faisant allusion aux formalités de conformité à la constitution des textes qui sont soumis à l’institution. La Cour peut rendre des décisions critiquables, parce qu’elle est animée par des hommes, mais jamais des décisions absurdes, souligne Sévérin Quenum.

Par ailleurs, il souhaite que la cour soit cette institution qui rassure le citoyen et le gouvernement. Evoquant son séjour à la tête du ministère de la Justice, il a indiqué que le professeur Djogbénou avait fait du bon travail et comme un terrain balisé, il a hérité d’un ministère dynamique qui est en mouvement avec des cadres assez compétents. « Je m’emploie pour cela à faire moderniser et puis à revêtir la justice de la confiance de ses usagers et des citoyens », fait-il savoir. Il a ainsi demandé au président de la Cour constitutionnelle ce qui peut être entrepris au niveau du gouvernement pour améliorer la qualité des actions et également satisfaire les attentes et le regard des citoyens sur ce qui se fait.

                                                                                                         

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2180 fois