Qui veut voir le pape se rend à Rome, dit l'adage. Et Patrice Talon ne s'est pas dérobé en se rendant au Saint-Siège avec son épouse, à la tête d’une délégation composée entre autres du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Aurélien Agbenonci et du ministre de l’Economie et des Finances , Romuald Wadagni . Arrivée, mercredi 16 mai dernier, la délégation a été reçue ce vendredi par le souverain pontife. A l'instar de ses prédécesseurs qui ont sacrifié à cette visite devenue une tradition pour les chefs d'Etat, le président de la République a témoigné par cette rencontre, s'il en est encore besoin, toute sa considération à la curie romaine. Catholique fervent, se réclame-t-il et cette visite en dit long sur le respect qu'il porte à l'église catholique. Dans un contexte où nombre de critiques sont faites sur ses croyances, sa rencontre avec le pape François, tout en marquant davantage sa dévotion, ne manquera pas de susciter des débats. 

Évaluer cet élément
(4 Votes)
Lu 3213 fois