Le maire de la commune de Ouaké, Tichalé Alassane Alimiyahou, emprisonné quelques mois à la prison civile de Natitingou puis remis en liberté depuis quelques jours pour une affaire l'ayant opposé à un entrepreneur dans la construction de l'hôtel de ville, a été destitué ce matin par dix voix pour et une voix contre et une abstention. Le maire dont l'intérim a été assuré par son premier adjoint durant son séjour carcéral est désormais privé de son titre d'édile de la commune de Ouaké. Il lui est reproché "La gestion discriminatoire sur fond de favoritisme, le refus d’exécuter certaines décisions du conseil communal, les relations conflictuelles avec la plupart des conseillers communaux".

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2725 fois