Les militants de première heure du Nouveau départ dans le Littoral sont désormais unis à la faveur de la mise en place d’une équipe dirigeante municipale, samedi 31 mars dernier à Cotonou. C’est Romain Ahouandjinou, qui dirige cette coordination unique, qui prend l’engagement d’accompagner le président de la République pour la réussite de l’opérationnalisation du Programme d’action du gouvernement (Pag 2016-2021) et œuvrer pour la conquête du Parlement l’année prochaine.

Les coordinations de campagne communale (Ccc) et leurs démembrements des arrondissements (Cca) se sont retrouvés, samedi 31 mars dernier à Cotonou, pour sonner la remobilisation autour de la vision du chef de l’État. Rassemblés autour du thème « Ensemble unis dans la même dynamique pour l’opérationnalisation du Pag, seul gage du développement du Bénin », ils ont annoncé leur unité retrouvée après deux ans de discorde.
« Le Littoral est uni », a proclamé Souléyman Naïmi, ex-superviseur de l’un des deux clans de Ccc de Cotonou, sous une pluie d’ovations des partisans qui saluent la grandeur de l’homme. Cette déclaration fait suite à une concertation en présence d’un huissier de justice pour désigner le coordonnateur du Littoral.
Désormais donc, une seule équipe dirigeante est reconnue et a la légitimité et la légalité à la lumière des différentes déclarations. Son coordonnateur est Romain Ahouandjinou, indique M. Naïmi, commentant que la division est terminée. Il exhorte tous les militants qui reconnaissent en sa personne un leader de reconnaître désormais M. Ahouandjinou comme le chef de file des militants Nouveau départ du Littoral.
Pour Souleyman Naïmi, « Il est enfin temps d’être derrière le président Patrice Talon pour l’accompagner pour la réussite des réformes et lui permettre d’avoir la majorité des députés aux prochaines échéances électorales ».
Romain Ahouandjinou s’est ému de l’honneur qui lui est fait pour diriger la coordination Nouveau départ du Littoral. « Je voudrais remercier toute l’assemblée pour cette marque de confiance qui est faite à ma personne », déclare-t-il, saluant son challenger qui, dit-il, ne manque pas de mérite. Il prend l’engagement de travailler solidairement avec ce dernier à faire prospérer les idéaux de leur leader politique, le président Patrice Talon. Mais, il avertit que cela ne saurait être possible sans la base qui doit les accompagner et contribuer aux succès des actions de leur leader.
M. Ahouandjinou témoigne qu’on a l’impression que le président Talon n’a personne dans ce pays et « l’intoxication et la désinformation ont pris le pas sur les grandes réformes et les grands chantiers qui, à terme, feront de notre pays une grande nation respectée ». Selon lui, les ennemis du pays, incapables de montrer l’exemple, se coalisent pour replonger le Bénin dans l’abîme, d’où le président de la République, Patrice Talon, est en train de le sortir. Il rassure : « Nous ne pouvons pas rester insensibles et passifs face à un tel danger qui menace notre développement et l’avenir de notre pays ».
Pour cette raison, le coordonnateur du Littoral des Ccc et Cca en appelle alors à l’union et à l’unité d’action pour le triomphe de leur combat .
Il avertit qu’aucun combat ne se gagne dans la division, mais dans la cohésion et la cohérence. « C’est faire preuve de cohérence que de soutenir ce qui est bien et pour lequel nous avons œuvré de toutes nos forces. Une cohérence, c’est l’accompagnement soutenu que nous allons apporter à un homme qui œuvre pour que la corruption, la gabegie, la fraude, le désordre et les abus de toutes sortes ne puissent plus avoir droit de cité dans notre pays », estime-t-il.
C’est par une déclaration politique lue par Jean-Luc
Lawson que la rencontre politique entre les militants des premières heures du Nouveau départ du Littoral a démarré.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2384 fois