Les Forces Cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) seront en congrès ordinaire, les 10 et 11 février prochains à la place Bio Guerra et au centre d’Alphabétisation de Parakou. L’ancien chef d’Etat, Boni Yayi, leader charismatique de ce regroupement politique, sera à l’ouverture des travaux, à en croire le député Valentin Djènontin, membre de la coalition.

Ces assises, annoncées par un communiqué de la Coordination nationale de l’alliance politique, constituent une occasion pour non seulement remobiliser la troupe pour les prochaines élections, mais aussi permettre au coordonnateur Eugène Azatassou et aux siens de transformer les Fcbe en « une force politique capable de s’adapter aux conditions actuelles dans notre pays et de présenter à notre nation une alternative crédible pouvant lui redonner sa dignité et lui permettre de reconquérir les acquis de la démocratie et de l’Etat de droit ».
Les Fcbe qui étaient jusque-là un regroupement de forces politiques ayant soutenu pendant dix ans le président Boni Yayi, se mueront donc en parti politique pour faire face aux enjeux politiques actuels, confirme le responsable à la coordination de l’alliance, l’ancien ministre Robert Yarou. A l’en croire, le logo (cauris sur fond vert) devrait être maintenu, mais la dénomination ne sera plus forcément la même. Aussi, de nouvelles figures prendront-elles la direction du parti qui naîtra et qui s’ouvrira à d’autres forces politiques.
Les responsables des Fcbe ne manqueront pas de se prononcer sur les grands sujets d’actualité ou de grande préoccupation qui secouent le pays, au cours de ce deuxième congrès ordinaire des Fcbe, ce week-end.

Claude Urbain PLAGBETO

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 1692 fois