Le mouvement Triomphe dans l’unité (Tdu) a apporté, samedi 13 janvier dernier à Parakou, la preuve de sa capacité à mobiliser la jeunesse autour de ses idéaux. Au cours d’une cérémonie, plus d’une centaine de creusets politiques, de mouvements et associations de jeunes ou de développement, ont annoncé leur adhésion à ce creuset politique. Son président Inoussa Bio Orou en a profité pour sensibiliser l’assistance sur le Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip).

Acquis à la cause de la Rupture et du Nouveau départ pour un Bénin révélé, le mouvement Triomphe dans l’unité (Tdu) et son leader Inoussa Bio Orou progressent sur le terrain, dans la huitième circonscription électorale. Au cours d’une cérémonie à laquelle près de 10 000 personnes ont pris part, samedi 13 janvier dernier à Parakou, une centaine d’associations de développement, des regroupements de jeunes et différents creusets politiques ont décidé de se rallier à leur cause.
En effet, après ceux de Tchaourou, ce sont les jeunes de la ville de Parakou et de ses environs qui ont rencontré Inoussa Bio Orou. Dans leur message, ils lui ont exprimé leur motivation, celle de faire chemin avec son mouvement. « C’est après avoir pris connaissance des textes fondamentaux du mouvement Tdu et en tenant compte du nouveau contexte de recomposition du paysage politique de notre pays», a indiqué leur porte-parole, Brisso Saley, pour justifier leur choix. Selon ces mouvements et associations de jeunes, c’est parce que le Tdu met le développement socioéconomique et culturel au cœur de ses actions, qu’ils l’ont rallié.
En recevant leur adhésion, le président Inoussa Bio Orou a réaffirmé son engagement pour la cause de la jeunesse. Il a également réitéré son soutien au chef de l’Etat, Patrice Talon, pour la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (Pag). « En décidant de créer le Tdu, notre seule et unique ambition est de donner à la jeunesse la place qui est la sienne », a confié Inoussa Bio Orou. Selon lui, la jeunesse béninoise a pendant longtemps servi de courte échelle pour de nombreux hommes politiques qui, à l’arrivée, ne pensent plus à elle. « Nous avons pris conscience du triste avenir réservé aux jeunes qui croupissent dans le chômage et voient leur génération passer inaperçue », a-t-il poursuivi.
« Face à cette situation qui interpelle, nous n’avons plus un autre choix. Celui de nous lever et d’affirmer notre capacité à faire mieux que nos aînés. Seule, la lutte libère. Notre heure a sonné», a laissé entendre le président du Tdu. Cette adhésion massive des associations et autres mouvements de jeunes à son mouvement Tdu, à l’en croire, est l’expression de la détermination de la jeunesse à faire bouger les lignes. « Chaque jeune de la huitième circonscription électorale doit comprendre qu’il est capable de gérer le pouvoir public », a-t-il prévenu. Tel un ambassadeur du Ravip, il a également exhorté les populations de Parakou à aller se faire enrôler.
Plusieurs personnalités dont le premier adjoint au maire de la ville, Ibrahim Chabi Mama, se sont succédé au pupitre pour féliciter le mouvement Tdu et ses responsables.

 

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 3448 fois