La coalition « Bénin en Route » a procédé, samedi 7 octobre dernier à Parakou, à l’installation officielle de ses délégués au niveau des 12 départements du Bénin et de la diaspora. Au nombre de 120, ils ont reçu des lettres de mission qui font désormais d’eux de véritables soldats du développement de la coalition autour du président de la République, Patrice Talon.

Après Tchaourou, il y a une semaine, c’est la ville de Parakou que le président de la coalition « Bénin en Route », Jean-Baptiste Hounguè et les siens ont pris d’assaut, samedi 7 octobre dernier. C’est pour présenter leurs 120 délégués départementaux et de la diaspora, sur lesquels ils auront à compter pour l’enracinement de leur coalition dans tout le pays.
En leur remettant leurs cahiers des charges, le président Jean-Baptiste Hounguè a indiqué que le choix porté sur la cité des Kobourou n’est pas fortuit. Il les a exhortés à être de vaillants et intrépides guerriers déterminés à l’image de Bio Guerra, Kaba et Béhanzin. Considérés comme les yeux et les oreilles de la coalition dans leurs départements respectifs, ils ont été chargés d’aller annoncer la bonne nouvelle du nouveau Bénin, « le Bénin révélé », à toutes les populations. « Défendez avec détermination et abnégation, le prestigieux programme d’avenir et d’espoir de la jeunesse proposé par le président Patrice Talon, à savoir le PAG », leur a lancé Jean-Baptiste Hounguè.
Selon lui, dans l’histoire du Bénin, c’est une première de voir les jeunes se réunir au sein d’une coalition pour défendre son développement durable, non pour leurs intérêts personnels et égoïstes. C’est également une première, qu’ils décident, à travers une coalition, de ne plus être des spectateurs joyeux ou malheureux, mais des acteurs de développement, de vrais décideurs. « Vous êtes officiellement installés aujourd’hui, pour faire manifester le mystère des cinq pains et deux poissons au Bénin », a-t-il insisté.
Au nom des délégués départementaux, Sylvain Zohoun a promis qu’ils seront à la hauteur de la mission qui leur a été assignée.
Les délégués constituent la cheville ouvrière du travail d’élargissement et de mobilisation. Ils doivent ratisser large pour faire adhérer le maximum de forces politiques, de personnalités politiques et les populations. L’objectif est de faire de la coalition un des plus grands regroupements du pays avec une grande occupation du terrain. Pour faire ce travail et permettre l’installation de toutes les coordinations, la date du 16 décembre prochain leur a été accordée comme délai.
Pour le président du Comité d’organisation de la cérémonie, Charlemagne Dandagui, les délégués ne doivent pas dormir sur leurs lauriers. Avec leur installation, « la victoire, quelle que soit l’échéance, sera nôtre », a assuré la responsables des femmes du septentrion, Mariam Talata. Selon le représentant des jeunes, Inoussa Bio Orou, et celui des sages, Karim Sanrigui, c’est une grosse machine qui est en train d’être installée sur toute l’étendue du territoire national. C’est avec la conviction de remporter 80 % des 83 places de député au cours des prochaines élections législatives prévues pour 2019, que les militants de la coalition se sont séparés?

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 2378 fois