Le Parti du renouveau démocratique (Prd) sera en université de vacances en septembre prochain à Dangbo. Ce sera une occasion pour Me Adrien Houngbédji, président de la formation politique et les siens de réaffirmer leur position sur l’échiquier politique national aux côtés du président de la République, Patrice Talon.

Le Parti du renouveau démocratique (Prd) reste attaché à sa tradition de l’organisation d’université de vacances. Après Cotonou en 2015, le parti se retrouve en septembre prochain précisément au cours de la seconde moitié du mois pour l’édition 2017 de son université de vacance. La rencontre est prévue pour se tenir à l’Institut de mathématiques et de sciences physiques (Imsp) de Dangbo. Le comité d’organisation présidé par le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, est actuellement à pied d’œuvre pour faire de cette rencontre une réussite. Il en est de même pour le président du comité intellectuel, Dr Falilou Akadiri, directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale. Les préparatifs vont bon train à quelques semaines de la tenue des travaux.
Des sources proches du comité d’organisation, cette université de vacances ne connaîtra pas la participation des délégations de militants à la base. Elle ne réunira que les cadres du Prd qui auront à réfléchir sur la vie du parti et les nouvelles options à prendre à l’aune des enjeux politiques actuels, notamment le regroupement des formations politiques. L’occasion de la rencontre de Dangbo sera certainement saisie par les Tchoco-Tchoco pour évaluer les seize mois de soutien du parti au régime du président Patrice Talon et son appartenance au Bloc de la majorité parlementaire (Bmp) à l’Assemblée nationale. Il sera également question de remobiliser l’état-major du parti pour les prochains défis politiques dont les plus proches sont les législatives de 2019. Les conclusions et recommandations de cette université de vacances seront soumises pour approbation au prochain congrès du parti annoncé pour novembre prochain. Ce congrès permettra de renouveler les instances dirigeantes du parti avec du sang neuf et jeune, apprend-on des sources proches des ténors du Prd.
Il faut dire que c’est la première fois que les cadres du parti se retrouvent de façon formelle depuis la défaite de la formation politique à la présidentielle de 2016 avec son candidat Lionel Zinsou également porté par les autres alliés politiques du Prd tels que l’alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) de l’ex-président de la République Boni Yayi et la Renaissance du Bénin (Rb) présidé par Léhady Soglo.
L’université de vacances de Dangbo ne passera pas sous silence cette débâcle du parti et permettra de tirer les enseignements qui s’imposent de la présidentielle de 2016 au cours de laquelle le parti n’a pas présenté, pour la première fois depuis sa création en 1991, un candidat en son sein. La rencontre fera aussi des propositions qui permettront au Bénin d’améliorer ou de redéfinir la charte des partis politiques, de suggérer des modes de financement des activités politiques, a-t-on appris. Car, comme le dit souvent Me Adrien Houngbédji : « Sans financement, il n’existe pas de parti politique fort; et sans parti politique, il n’existe pas de démocratie. La démocratie est notre raison d’être ; les partis politiques en sont les instruments »?

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 4111 fois