Le palais des Congrès de Cotonou a servi de cadre, ce samedi 19 août, au congrès constitutif de la coalition du "Bénin en route" (Ber), mise sur les fonts baptismaux. A l’issue de cette importante rencontre, un comité de suivi de treize membres, dirigé par le sieur Jean-Baptiste Hounguè, a été mis sur pied pour conduire les destinées de la coalition. Ses membres entendent soutenir les actions du programme d’action du Gouvernement (Pag).

Nombreux étaient les congressistes venus de divers horizons du Bénin pour la première sortie officielle de la nouvelle coalition dénommée ‘’Bénin en route’’ (Ber) et qui regroupe des forces politiques et associations. Selon les organisateurs, c’est après avoir parcouru l’histoire de la gestion politique du Bénin, depuis l’indépendance à nos jours que ce regroupement de forces politiques s’est constitué en une coalition pour proposer aux Béninois une nouvelle forme de gestion politique.
Le président du comité d’organisation, Franco Agomma, explique que cet événement est né d’une volonté d’union de certaines forces politiques ayant la même vision de faire autrement la politique de développement. Il annonce qu’il s’agira de faire la politique autrement en tirant leçon du passé qui n’a pas été reluisant. Ce qui constitue la preuve actuelle des tensions au sein des partis politiques du pays.
Ensuite, ce fut le tour des messages des présidents des forces politiques et personnalités, de la présentation du bureau politique national de la coalition.
Le président de la coalition ‘’Bénin en route’’, Jean-Baptiste Hounguè a rendu hommage aux anciens présidents béninois depuis 1960. Il fait remarquer qu’ils ont mis seulement deux mois pour se mettre ensemble pour cette coalition, en rappelant les raisons fondamentales qui les ont poussés à sa création. Il salue l’avènement de l’actuel chef de l’Etat à la tête du Bénin et les efforts déployés pour que le pays se mette véritablement sur la route de développement, de la prospérité partagée, de l’émergence. « Nous devons nous mobiliser pour libérer notre pays, le Bénin, en s’armant aussi de patriotisme », préconise Jean-Baptiste Hounguè. Il souligne que le Bénin n’est pas véritablement debout, tout simplement parce que « nous faisons souvent fausse route ».
Après avoir fait allusion à l’achat de conscience qui doit être banni lors des élections, au problème de vision et de leader qui manque souvent, il évoque un ‘’Bénin révélé’’ qui serait en route pour le développement. A l’en croire, la coalition ‘’Bénin en route’’ entend œuvrer pour le développement, l’émergence, la transformation du pays par l’ensemble du peuple. Il conclut que la coalition entend soutenir inéluctablement le Programme d’actions du Gouvernement (Pag) du président Talon.
Après l’hymne national repris en chœur par les congressistes et les invités, l’assistance a eu droit à la prière des imams, des évangélistes et des représentants des têtes couronnées.
Signalons que la lecture d’un communiqué a été faite et précise qu’un comité de suivi de treize (13) membres sera dirigé par le sieur Jean-Baptiste Hounguè, président de la coalition ‘’Bénin En Route’’. Epiphane Sonagnon Honfo en est le premier secrétaire général et Séraphin Capo Atidégla, le trésorier général?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3220 fois