La Commission nationale de vérification de l’authenticité des diplômes (CNVAD) vient de mettre la main sur des détenteurs de faux diplômes dans la Fonction publique. Et en a informé le gouvernement qui s’est penché sur les résultats de ses travaux lors du Conseil des ministres tenu ce mercredi 26 juillet. 13 présumés faussaires pour lesquels le faux est établi à la suite de leur audition seront poursuivis comme décidé par le Conseil des ministres. Une procédure de révocation sera enclenchée à leur encontre par le ministère du Travail, de la Fonction publique et des Affaires sociales. Il est par ailleurs demandé aux ministres en charge des Finances et de la Justice de mettre fin au payement de leurs salaires et accessoires et d’enclencher les poursuites judiciaires à leur encontre. La Commission qui au 1er trimestre de l’année 2017 a dépouillé 12.024 dossiers d’agents de l’Etat de certains corps dont 7825 dossiers ont été ''investigués'' dans les structures de délivrance de diplômes, a été instruite pour étendre les contrôles à d’autres corps.  

Il est à préciser que sur les 4189 dossiers traités par les structures de délivrance de diplômes, 19 présumés faussaires ont été au total identifiés.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2416 fois