La Cour suprême vient d’invalider ce mercredi 26 juillet l’élection du maire Julien Affohounha, le 3 avril dernier, pour vice de procédure. Cette décision rétablit par voie de conséquence l’ancien maire Emmanuel Zoumènou dans son fauteuil. Il faut signaler que ce dernier qui a été élu le 2 octobre 2016 suite à la destitution de son prédécesseur Alexandre Zannou, sera suspendu par le préfet de l’Ouémé. Cette suspension est intervenue suite au basculement de la majorité au sein du conseil communal de Bonou. Emmanuel Zoumènou retrouve depuis ce jeudi 26 juillet son fauteuil de maire. Mais pendant combien de temps encore aura-t-il à garder le fauteuil étant donné que ses collègues de la liste majoritaire menacent toujours de lui faire la fête, à travers cette fois-ci une procédure régulière.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2275 fois