La tournée nationale enclenchée par la coordination des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) à Natitingou en vue de sonner la mobilisation et redynamiser les différentes structures de base de l’alliance a permis aux militants de tirer à boulets rouges sur les leaders qui ont tourné casaque. Ces derniers qui ont regagné les rangs des partis et alliances de partis politiques soutenant les actions du chef de l’Etat, en ont pris pour leur grade. Les différents responsables de cellules de base leur reprochent leur reniement après avoir joui de nombreux privilèges à eux offerts par l’alliance. Leur indignation est d’autant grande face aux grands postes de responsabilité occupés par ces leaders. Au moment où l’alliance éprouve des difficultés, ils auraient souhaité que l’unité soit de mise pour les transcender. Les récriminations faites, ils ont réitéré leur détermination à faire de l’alliance une alternative crédible susceptible de répondre aux divers enjeux de développement. Ceci passe par une mobilisation à la base autour des idéaux de développement prônés par Boni Yayi, le fondateur.

Autour du coordonnateur national Eugène Azatassou on a noté la présence du député à l’Assemblée nationale Abiba Dafia Wassangari, de l’ancienne ministre Naomi Azaria et de Alassane Tigri, ancien secrétaire général du gouvernement.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2663 fois