Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a finalement déclaré recevable la naissance du groupe parlementaire « La voix du peuple » présidé par Issa Salifou alias Saley.

Le député Issa Salifou alias Saley a réussi à sauver, ce lundi 29 mai, son groupe parlementaire « La voix du peuple» qu’il tente de créer depuis le mardi 23 mai dernier. Cette création a été possible suite à la clarification de la position jusque-là instable de son collègue Ahmed Tidjani Obo Affo, membre de ce groupe, qui faisait des va-et-vient entre ses ancien et nouveau groupes parlementaires « Nation et développement» et « La voix du peuple ». La dernière lettre de démission de l’intéressé, en date du vendredi 26 mai dernier, du groupe « Nation et développement » que préside Rosine Vieyra Soglo a été déclarée recevable, ce lundi 29 mai, par le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji. La déclaration de constitution de ce groupe parlementaire peut être dès lors à nouveau lue suite à l’invalidation de ce groupe en conséquence du retrait du député de l’Alliance pour un Bénin triomphant (Abt) juste après sa première création le mardi 23 mai dernier.
La lecture de la déclaration a été faite ce lundi 29 mai par le député Mohamed Atao Hinnouho. Mais le texte a été légèrement modifié par rapport à la déclaration de 23 mai dernier. Le député a dénoncé le régime du président de la République, Patrice Talon. Selon lui, le taux de chômage a évolué de façon galopante, la sécurité alimentaire a pris un grand coup et le panier de la ménagère est quasiment vide. Le groupe parlementaire se réjouit du rejet de la prise en considération du projet de révision de la Constitution par 23 députés. «Nous, signataires de la présente déclaration, réunis au sein du groupe parlementaire ''La voix du peuple'' sommes certains que ce vote, loin d’avoir apporté une satisfaction aux besoins les plus pressants de la population, a apporté indubitablement sa part de consolidation de la paix sociale et à l’apaisement des différentes tensions enregistrées ça et là », souligne Mohamed Atao Hinnouho. Les neuf députés membres du groupe parlementaire dont Jean-Marie Allagbé, René Bagoudou, Amadou Issifou, Justin Adjovi, Nourénou Atchadé, Ahmed Tidjani Obo Affo, Simplice Codjo Dossou y compris les deux autres cités supra, sont déterminés à poursuivre le combat législatif « non pas pour assouvir les aspirations d’un clan ou d’un groupe d’intérêt particulier, mais plutôt pour exprimer la volonté du peuple dont nous tirons la légitimité de notre mandat ». Le groupe parlementaire « La voix du peuple » se réserve le droit de soutenir « toute initiative allant dans l’intérêt du peuple et de dénoncer celle tendant à la restriction des libertés, la remise en cause des acquis démocratiques et tendant à favoriser les abus du pouvoir, la dictature, l’injustice, la corruption, la concussion, le régionalisme, le népotisme et la confiscation du pouvoir »¦
Le groupe parlementaire de Rosine Vieyra Soglo dissout

L’honorable Rosine Vieyra Soglo a perdu depuis ce lundi 29 mai, son statut de président de groupe parlementaire « Nation et développement ». Son groupe a été dissout suite à la démission du député Ahmed Tidjani Obo Affo au profit du nouveau groupe parlementaire « La voix du peuple » créé hier et présidé par Issa Salifou alias Saley. Le groupe « Nation et développement » est désormais réduit à huit membres alors que le Règlement intérieur exige au moins neuf députés. La dame de fer de la Renaissance du Bénin (Rb) est désormais sans groupe. Rosine Vieyra Soglo rejoint ainsi la liste de ses autres collègues présidents de groupes parlementaires Barthélémy Kassa, André Okounlola et Mathurin Nago ayant déjà perdu leurs fauteuils.
A l’heure actuelle, l’Assemblée nationale compte cinq groupes parlementaires. Il y a celui du Parti du renouveau démocratique (Prd) d’Augustin Ahouanvoèbla, «Bénin uni et solidaire (Bus)» de Bonaventure Aké Natondé, « Peuple d’abord » de Garba Yaya, de l’Union fait la Nation présidé par Antoine Kolawolé Idji et « La voix du peuple » de Issa Salifou¦

Th. C. N.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1792 fois