VOEUX 2016

22e édition de la fête des religions endogènes :Les adeptes glorifient le vodoun à Cotonou

Écrit par 
Publié dans Actualités
mercredi, 11 janvier 2017 03:21

Les manifestations officielles de la célébration de la fête de vodoun se sont déroulées au quartier Zogbo ce mardi 10 janvier, en présence du maire Léhady Soglo. Les chefs traditionnels, les adeptes ont chanté les louanges de leurs divinités respectives. Plusieurs sacrifices ont été consacrés à cette célébration qui est placée sous le signe de la fraternité et de la paix.

C’est une réjouissance populaire qui s’est traduite par des chants, danses et prières hier au quartier Zogbo à Cotonou. Les adeptes des religions endogènes ont fait massivement le déplacement pour ne pas rater la journée consacrée aux manifestations officielles de la célébration du vodoun. C’est une foule immense qui s’est massée sur la place qui a accueilli les manifestations. Hommes, femmes et enfants étaient tous dans l’euphorie. Plusieurs groupes d’animation se sont produits sur la scène installée pour la circonstance. Les adeptes de chaque divinité ont proposé aux autorités municipales des spectacles riches en couleur, le tout dans un ordre préétabli afin de mieux encadrer les manifestants en liesse. Les religions endogènes jouent un rôle important dans l’édification de la paix sociale.

Selon Léhady Soglo, maire de Cotonou, à chaque célébration de la fête du vodoun, le Bénin révèle son identité et ses valeurs traditionnelles aux autres. « Le Bénin envoie au monde entier chaque 10 janvier l’image d’un peuple qui cultive les valeurs de paix, de tolérance, de solidarité et d’unité nationale dans un Etat profondément laïc », affirme-t-il. Le maire souligne l’importance des religions traditionnelles et attire l’attention sur leur rôle dans la société béninoise. « Nos religions endogènes contribuent au même titre que les autres religions à l’harmonie sociale », indique-t-il.
Selon Hounnon Agbohoundji Guendéhou, cette fête est l’occasion pour les adeptes des différentes divinités de manifester leur joie pour le bonheur que procure le vodoun, il recommande l’amour du prochain pour que les divinités apportent davantage du bien aux adeptes. « Nous recommandons aux fidèles d’aimer leurs frères et leurs prochains comme eux-mêmes, comme ça la porte du bonheur va s’ouvrir davantage pour eux», dit-il.
L’une des divinités présentes à cette célébration est le Thron Kpéto Déka Alafia. Cette divinité est un esprit de protection, de paix, de fraternité, de tolérance et d’amour. Son chef traditionnel Houmènou Sourou dit ‘’Ayifa’’ affirme que c’est un esprit qui fait beaucoup de bien et protège l’homme contre les mauvais sorts mais c’est un esprit qui exige le respect de certains principes. « Le Thron fait trop de biens, mais ces fidèles doivent respecter ses principes tels que, l’amour du prochain, la fraternité, la tolérance, la culture de la paix et autres comportements », explique-t-il. Les dignitaires traditionnels ont promis œuvrer pour l’unicité de pensée des adeptes. Ils pensent mettre au service du Bénin les résultats de leurs travaux sur l'unicité obtenue par la sagesse, l’humilité, la paix, l’éthique, la morale et le civisme, tout comportement pouvant concourir à la promotion de la culture souhaitée par les autorités du Bénin. Ils souhaitent organiser dans les prochains jours des séminaires sur ces différents termes afin d'inviter les adeptes à un changement de comportement pour attirer davantage le bonheur dans les foyers.

Lu 495 fois

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine