VOEUX 2016

Passation de charges à la CSA-Bénin: Anselme Amoussou reçoit le maillet de commandement

Écrit par 
Publié dans Société
mercredi, 11 janvier 2017 03:02

Elu le 20 décembre 2016 au terme du sixième congrès ordinaire, le nouveau secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin), Anselme Amoussou, entre officiellement en fonction. Son prédécesseur Dieudonné Lokossou lui a remis le maillet de commandement, lundi 9 janvier dernier au cours d’une cérémonie de passation de témoin à la Bourse du Travail à Cotonou.

« Je vous laisse une maison solide et je sais que vous êtes préparé à faire le job». En laissant le maillet et les documents de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin) dans les mains de son successeur, Anselme Amoussou, lundi dernier, le secrétaire général sortant Dieudonné Lokossou compte sur la nouvelle classe de syndicalistes rompus à la tâche pour poursuivre la lutte syndicale. Pour lui, lorsqu’il y a une entrée, il y a une sortie. A la CSA-Bénin, fait-il savoir, c’est le respect de la démocratie. Ce n’est pas comme au niveau des partis politiques où il n’y a jamais alternance, renchérit-il. 

Après deux mandats consécutifs, le désormais ex-secrétaire général de la CSA-Bénin, Dieudonné Lokossou, rend grâce à Dieu pour avoir guidé ses pas tout au long des dix ans qui lui ont permis de connaître des moments aussi bien de gloire que de détresse. Au cours de cette période, il dit avoir côtoyé des gens éminemment bons ainsi que des personnes et personnages d’une méchanceté excessive et exceptionnelle. C’est un monde tumultueux de travailleurs fait de ruse, de haine et parfois de méchanceté sans cause.
Le secrétaire général sortant laisse la CSA-Bénin dans les mains de la nouvelle équipe qui, dit-il, a sa totale bénédiction et même sa confiance, pour conduire les destinées de la maison CSA-Bénin dont les fondamentaux demeurent encore bien solides. Néanmoins, il souhaite que son successeur continue d’entretenir cet édifice et de le maintenir debout pendant longtemps comme un bien collectif des travailleurs et du peuple.
Après avoir salué la vingtaine d’années d’expériences au service des travailleurs de son prédécesseur, le nouveau secrétaire général de la CSA-Bénin, Anselme Amoussou a rappelé que sa confédération, ces dernières années, a affirmé son leadership dans la construction de l’unité d’actions entre les faitières du syndicalisme national. « Nous nous inscrirons dans la continuité de cette action pour renforcer l’union qui fait la force », promet-il.
Anselme Amoussou a remercié toute la famille syndicale de base avant d’indiquer que sa conscience sera sa boussole au cours de son mandat. «Je ferai en sorte qu’elle ne m’empêche jamais de dormir», souligne-t-il. «Jamais notre engagement à défendre l’image de la confédération et les aspirations de nos militants ne seront pris en défaut», assure-t-il.
La passation de charges entre Dieudonné Lokossou et Anselme Amoussou a été soutenue par les secrétaires généraux des autres centrales et confédérations syndicales qui, par la voix du secrétaire général de la COSI-Bénin, Noël Chadaré, ont salué la démocratie à la CSA-Bénin.

Lu 279 fois

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine