VOEUX 2016

Championnat national de tchoukball: L’équipe de Cotonou conserve le trophée

Écrit par 
Publié dans Sports
mardi, 03 janvier 2017 06:18

L’esplanade interne du stade de l’Amitié Mathieu Kérékou de Cotonou a servi de cadre à la deuxième édition du championnat national de tchoukball. Une compétition qui a connu la participation des équipes de Parakou, Adjarra, Pobè, Parakou et Cotonou. Pendant deux jours de compétition, les athlètes ont tenu en haleine les curieux et les amoureux de la discipline. A l’issue des rencontres, c’est l’équipe de Cotonou qui a dominé en finale celle de Porto-Novo par un score de 42-32. Les coéquipiers de Brice Assogba ont largement dominé leur sujet. Comme l’année passée, l’équipe de Cotonou domine l’édition 2016 du championnat national de tchoukball et conserve ainsi son trophée. Pour en arriver là, elle a éliminé en ½ finale son homologue de Parakou par un score de 55-24 ; tandis que celle de Porto-Novo a eu raison de la formation de Adjara par 40-26. Pour le président de la Fédération béninoise de tchoukball, Rock Bété, « le niveau technique des équipes a considérablement évolué contrairement à l’année dernière ». Il faut rappeler que la Fédération béninoise de tchoukball a été créée en avril 2014.

Qu’est-ce que le tchoukball ?
Le tchoukball est un sport d'équipe qui vient de Genève et de la Chaux-de-fonds, en Suisse. Le but de son inventeur était de créer un sport sans risques ou à faibles risques de blessures, et facile à jouer, pour amener les gens à faire une activité physique. Le jeu est un mélange de volley-ball, de handball et de squash : on marque des points en faisant rebondir un ballon (ressemblant par sa taille et sa surface à un ballon de handball) sur une sorte de trampoline, appelé cadre, qui est installé à chaque extrémité du terrain, de telle sorte que l'adversaire ne puisse rattraper le ballon par la suite. Le « tchouk », comme on l'appelle familièrement, est présent en Europe et en Extrême-Orient. Il faut un terrain de 14 × 24 m et une balle de tchoukball (ces dimensions correspondent à un terrain de basket, les dimensions d'un terrain de handball étant de 40 × 20 m). Deux cadres de tchoukball (« trampolines » inclinés) sont placés de chaque côté du terrain. Deux équipes de sept personnes (filles ou garçons) s'affrontent en tentant de marquer des points. Un joueur marque un point lorsqu'il a lancé la balle de façon non fautive sur un trampoline incliné et que celle-ci touche le sol hors du demi-cercle et dans le terrain avant qu'un adversaire ne la récupère. Un joueur donne un point à l'équipe adverse s'il rate le cadre ou si le ballon rebondit (avant ou après le tir) hors du terrain (le trampoline étant hors du terrain). La Fédération internationale de tchoukball (FITB), fondée en 1971, a son siège à Kaohsiung. Elle compte en 2014 dix-huit fédérations membres, et dix-sept autres associées (plus des représentations dans dix-sept autres pays).
P.L.

 

 

Lu 660 fois

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine