Demain jeudi 29 octobre s’ouvre à New Delhi le troisième Sommet Inde-Afrique. En prélude à cette grande rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement placée sous le signe du partenariat gagnant-gagnant et de la solidarité, Sushma Swaraj, ministre des Affaires étrangères de l’lnde a ouvert la session des ministres. C’était hier mardi 27 octobre à Indira Gandhi Stadium Complex en présence des ministres des Affaires étrangères des 54 pays d’Afrique.

L’Inde tout comme l’Afrique a vécu un passé douloureux : le colonialisme dont ils ont fini par se débarrasser. A coups bien sûr d’âpres combats. Cela, le ministre indien des Affaires étrangères Sushma Swaraj l’a souligné pour en déduire la nécessité pour les peuples indiens et africains de s’unir pour un nouvel ordre politique et économique.

Pour la patronne de la diplomatie indienne, les deux précédents sommets, ceux de 2008 et de 2011 ont été riches en enseignements dont on peut s’inspirer pour le succès de cette troisième rencontre. Laquelle rencontre, outre les questions de développement soutenu n’occultera pas la lutte contre le terrorisme. Car, si ce dernier n’est pas sérieusement combattu, le progrès de l’Afrique et de l’Inde sera compromis. Et de rappeler que l’Inde, depuis le premier sommet n’a pas manqué de voler au secours du continent africain dans les domaines du renforcement des capacités des ressources humaines, de l’éducation, de l’agriculture, des transports et des infrastructures, de l’appui technique. Sans oublier des lignes de crédits.
Environ 9 millions de dollars US ont été investis dans 140 projets dans 40 pays africains. Ce qui fait dire à Sushma Swaraj, que l’Inde est en train de se réveiller, et avec elle l’Afrique, devenant ainsi des économies en plein essor. Preuve, avance-t-elle, le commerce bilatéral est multiplié par 20 en l’espace de 15 ans et a doublé ces cinq dernières années pour atteindre 72 millions de dollars US en 2014-2015.
Le troisième sommet Inde-Afrique a-t-elle poursuivi, se tient à un moment où la communauté internationale a adopté l’Agenda 2030. Un Agenda dans lequel l’Inde et l’Afrique, se reconnaissent parfaitement. D’autant que ces deux partenaires sont ouverts au financement du développement et font des efforts dans ce sens. Le troisième sommet Inde-Afrique se tient également quelques mois seulement après l’adoption par l’Union Africaine de l’Agenda 2063. Lequel agenda trace clairement la feuille de route du développement et fixe les priorités.
Ce qu’épousent l’Inde et l’Afrique unis pour un avenir radieux de leurs peuples respectifs à qui elles se résolvent à fournir des soins de santé de qualité, l’éducation, les nouvelles technologies. Tout ceci dans un environnement sécurisé.
La session des ministres des Affaires étrangères précédée de la séquence des experts accouchera ce jour du projet de déclaration ainsi que du cadre de coopération devant sanctionner le sommet.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 5473 fois
Tags:
  • ,